BFMTV

Le ministère de l'Interieur épinglé par Wikipedia

La page Wikipedia du ministère de l'Intérieur (illustration)

La page Wikipedia du ministère de l'Intérieur (illustration) - -

Une adresse IP de la place Beauvau a été suspendue par l'encyclopédie en ligne pour "attitude non collaborative (...) passage en force et foutage de gueule."

Le ministère de l'Intérieur qui s'attaque souvent à Internet pour combattre la montée du jihadisme s'est lui aussi fait taper sur les doigts par l'encyclopédie en ligne Wikipedia, rapporte Le Canard enchaîné mercredi. Une adresse IP reliée à la place Beauvau a été suspendue un an après que les administrateurs se sont rendus compte que des articles étaient modifiés régulièrement. Motif précis? "Attitude non collaborative (...) passage en force et foutage de gueule."

Les commentaires du ministère 

"Cette sanction exemplaire est réservée aux internautes qui abusent du web pour transformer des articles sans motifs valables ou qui confondent forum de discussion et bagarre de cour de récré", écrit notamment l'hebdomadaire pour justifier cette sanction qui met à mal la prétendue rigueur du ministère. Un commentaire tel que "sale batar" a par exemple été épinglé.

Un cas de figure qui a un précédent puisqu'en 2013, le ministère de l'Intérieur avait été mis en garde contre de telles pratiques après avoir tenté de modifier la page Wikipedia du préfet de police de l'époque suite à des échauffourées lors de la Manif pour tous.

S.A.