BFMTV

Intermittents: "l'Etat est prêt à aller très loin", promet Filippetti

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture.

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture. - -

D'après la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, l'Etat est prêt à "prendre ses responsabilités" sur le dossier des intermittents du spectacle. La concertation va d'ailleurs être avancée "au début de l'été".

Le gouvernement est "prêt à aller très, très loin" dans la concertation avec les partenaires sociaux sur le dossier des intermittents, affirme la ministre de la Culture Aurélie Filippetti dans un entretien au Monde daté de mardi.

La concertation entre l'Etat, le patronat et les syndicats sur les intermittents "va être avancée au début de l'été. L'Etat est prêt à y prendre toutes ses responsabilités. L'Etat est prêt à aller très, très loin dans cette voie", déclare Aurélie Filippetti, sans plus de précisions sur ce qui pourrait être décidé.

Les intermittents du spectacle, qui menacent l'ensemble de la saison des festivals, ont lancé lundi une nouvelle journée d'actions pour obtenir du gouvernement qu'il n'agrée pas la nouvelle convention chômage qui durcit leurs conditions d'indemnisation.

Interrogée sur cette revendication précise, la ministre ne se prononce pas.

L'accord du 22 mars est insuffisant

Mais elle estime que l'accord du 22 mars, signé par le patronat la CFDT, FO et la CFTC, dont est issu la nouvelle convention, "ne permet pas de résoudre la question du régime des intermittents". "On doit mettre sur pied la grande réforme attendue. La gauche s'y est engagée et tiendra ses promesses", ajoute-t-elle. La ministre rappelle que les intermittents ont élaboré des propositions de réforme alternatives qui n'ont pas toutes été examinées au cours des négociations.

"Les conditions de dialogue social n'ont donc pas été satisfaisantes", juge-t-elle, soulignant que ce sont "les partenaires sociaux qui peuvent modifier certains paramètres pour trouver la voie de l'apaisement".

Interrogé sur le conflit des intermittents un peu plus tôt dans la matinée, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé des décisions d'ici à la fin de la semaine, tout en envisageant à terme une remise à plat de leur régime.

A. D. avec AFP