BFMTV

Grève: la mairie de Paris dénonce les propos "inélégants" de Blanquer sur les écoles fermées

Jean-Michel Blanquer a regretté ce mercredi matin que la moitié des écoles (soit environ 300) seront fermées jeudi à Paris, sans qu'un accueil ne soit proposé.

La maire de Paris a dénoncé ce mercredi les propos "inélégants" du ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, qui avait déploré dans la matinée le manque d'accueil dans les écoles de la capitale jeudi lors de la grève contre la réforme des retraites.

Emmanuel Grégoire, premier adjoint de la socialiste Anne Hidalgo, a fustigé une "tentative de détournement des responsabilités du gouvernement, pour le moins inélégante".

"La réalité des difficultés des Parisiens demain, c'est qu'il y a 78% des enseignants à Paris qui sont grévistes et ils le sont contre une réforme du gouvernement. C'est lui (Jean-Michel Blanquer, ndlr) qui a un problème, pas nous", a-t-il insisté lors d'une conférence de presse.

"Au moins 245 écoles seront ouvertes sur 652"

À la veille d'une grève qui s'annonce très suivie dans l'enseignement, Jean-Michel Blanquer a regretté ce mercredi matin, sur notre antenne, que la moitié des écoles (soit environ 300) seront fermées jeudi à Paris, sans qu'un accueil ne soit proposé. "Je vais appeler la maire de Paris pour voir si on ne peut pas faire mieux", a dit le ministre, ajoutant: "ce n'est pas normal".

"Un plan de continuité a été préparé", a répondu Emmanuel Grégoire, précisant qu'"au moins 245 écoles seront ouvertes sur 652" pour accueillir les enfants. "Une cellule de crise sera activée tous les jours pendant la durée du conflit social", a-t-il ajouté. La mairie de Paris a par ailleurs mis en place la gratuité des crèches jeudi.

Concernant un autre secteur dans lequel le taux de grévistes pourrait être important, Emmanuel Grégoire a assuré que "le ramassage des ordures est prioritaire" pour la Ville, Paris pouvant être "embolisée en deux jours" par les déchets, selon la mairie.

Jules Pecnard avec AFP