BFMTV

Bernard Cazeneuve "indigné" par les propos et violences anti-policiers

Bernard Cazeneuve sur France 2, le 14 juin.

Bernard Cazeneuve sur France 2, le 14 juin. - Capture d'écran

Bernard Cazeneuve, invité du 20 heures de France 2, a salué la mémoire de "deux fonctionnaires de police admirables, courageux, qui ont trouvé la mort dans des conditions absolument abjectes".

Au lendemain de l'assassinat d'un couple de policiers à Magnanville, Bernard Cazeneuve, invité du 20 heures de France 2, a salué la mémoire de "deux fonctionnaires de police admirables, courageux, qui ont trouvé la mort dans des conditions absolument abjectes". 

"J'ai vu aux Mureaux et à Mantes-la-Jolie des policiers qui étaient effondrés, confrontés à un incommensurable chagrin, mais qui avaient une dignité, une force en eux-mêmes qui témoignaient de leur attachement aux valeurs républicaines", a poursuivi le ministre de l'Intérieur, avant d'exprimer son "indignation" face aux "propos tenus depuis des semaines à l'égard des policiers, dont on a vu à quel point ils paient un lourd tribu pour assurer la protection des Français", comme il l'avait déjà fait à l'Assemblée nationale ce mardi après-midi

Et Bernard Cazeneuve de poursuivre: "Cet après-midi, à Paris, parmi les hordes de manifestants violents, nous avons vu des manifestants crier 'Un policier, une balle', 'Policiers, la France vous hait', après ce qu'il s'était passé hier. Tout cela n'a que trop duré".

"Je n'accepterai plus que dans des manifestations comme celle qui s'est déroulée aujourd'hui, il y ait des sauvageons qui puissent tenir ce type de propos, avec 27 policiers blessés, les vitres de l'hôpital Necker brisées, alors que l'enfant du couple tué s'y trouve. Tout cela est inacceptable", a mis en garde le ministre de l'Intérieur. 

A.S.