BFMTV

Affaire Le Roux: le ministre démissionne 

Ce mardi, le parquet financier a annoncé l'ouverture d'une enquête préliminaire sur l'embauche de ses deux filles à l'Assemblée nationale alors qu'elles étaient adolescentes.

L'actuel ministre de l'Intérieur a pris la parole ce mardi à 18 heures depuis la préfecture de Seine-Saint-Denis, à Bobigny. Il a annoncé avoir présenté sa démission à François Hollande. Cette déclaration intervient après la diffusion des révélations sur l'emploi de ses filles comme collaboratrices parlementaires par Quotidien. Selon les journalistes de l'émission, Bruno Le Roux avait fait signer 24 contrats de collaboratrices parlementaires à ses filles, dès l'âge de 15 ans, du temps où il était député de Seine-Saint-Denis.

Des CDD qui, pour certains, se juxtaposaient avec un stage à l'étranger ou avec des cours en classe préparatoire. Ces informations ont été confirmées par le ministre et son cabinet. Ce mardi à la mi-journée, le parquet national financier a annoncé l'ouverture d'une enquête préliminaire sur les faits dénoncés lundi. 

"Ma responsabilité est de protéger l’action gouvernementale"

Pour Bruno Le Roux, ces travaux étaient effectifs, "formateurs" pour ses filles et "importants" pour lui.

"Je vois et j’entends le débat et les mises en cause le fait, sur les vacances scolaires et universitaires, d'avoir employé mes deux filles" a-t-il assuré. 

Mais le ministre de l'Intérieur a confié qu'il ne voulait "à aucun prix que ce débat fait d'amalgames puisse porter atteinte au travail du gouvernement".

"Ma responsabilité est aussi de protéger l’action gouvernementale, j’ai donc présenté ma démission au président de la République ma démission" a-t-il conclut. 

Matthias Felk nommé ministre de l’Intérieur

Sur la proposition du Premier ministre, le Président de la République a mis fin aux fonctions de Bruno Le Roux et a nommé Matthias Felk ministre de l’Intérieur. Ce dernier est l'un des soutiens de Benoît Hamon et s'occupe de "l'agenda 2017" dans l'organigramme de sa campagne. Le co-directeur de campagne, Mathieu Hanotin, s'est montré étonné, sur notre antenne, de cette nomination.

Il a assuré à notre journaliste Thomas Soulié que Matthias Fekl "ne pourra plus être actif techniquement", mais pourra "toujours s'engager et faire campagne". Cependant, il pourrait "quitter l'organigramme" de campagne.

Bruno Le Roux ne sera resté en poste Place Beauvau que pendant 106 jours. Ce séjour très bref le positionne en deuxième ministre de l'Intérieur le plus éphémère de la Ve République, après François Baroin qui avait occupé ce poste pendant 49 jours en 2007. 

M.P