BFMTV

Gilets jaunes: Philippe met en garde les manifestants du 8 décembre 

Le Premier ministre s'exprimait ce mardi matin depuis Matignon pour annoncer un moratoire sur la hausse de la taxe sur les carburants. Il en a profité pour mettre en garde les manifestants après les violences survenues samedi, en vue d'un acte 4 de la mobilisation.

Edouard Philippe a mis en garde les manifestants ce mardi lors d'une allocution où il a annoncé la suspension de la hausse de la fiscalité sur les carburants.

"Les auteurs de ces actes sont recherchés"

Le Premier ministre est revenu sur les violences survenues samedi en marge de la mobilisation des gilets jaunes, faisant référence aux casseurs et aux nombreux dégâts commis:

"Le gouvernement n'accepte pas les violences qui ont eu lieu samedi dernier contre les forces de l'ordre, contre les monuments nationaux, les bâtiments publics et contre les commerces", a-t-il déclaré.

Il a ensuite indiqué que "les auteurs de ces actes sont recherchés" et qu'ils "seront punis". Lundi déjà, 57 individus étaient jugés en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Paris pour violences ou dégradations.

Mise en garde en vue d'un acte 4

Enfin le Premier ministre a exigé qu'en cas de nouvelle journée de mobilisation samedi, cette dernière "soit déclarée" et "se déroule dans le calme", précisant que le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner "mobilisera tous les moyens nécessaires pour faire respecter la loi et l'ordre".

Plusieurs appels à manifester sont relayés sur les réseaux sociaux depuis le début de la semaine, et une nouvelle journée d'action semble déjà en préparation.

Manon Fossat