BFMTV

Gare du Nord: la mairie de Paris va "engager des recours" contre le projet de rénovation

Lors d'une conférence de presse ce mercredi matin, le premier adjoint d'Anne Hidalgo a annoncé que la maire de Paris allait "s'opposer politiquement et juridiquement à ce projet".

Alors que le préfet de Région a donné mardi le feu vert au projet rénovation de la gare du Nord, la mairie de Paris, par la voix de son premier adjoint Emmanuel Grégoire, a fait part ce mercredi de son intention de "s'opposer politiquement et juridiquement" aux travaux.

"La mairie de Paris va s'opposer politiquement et juridiquement à ce projet, avec tous les outils qui seront à sa disposition", a assuré le politique. "Nous engagerons des recours, c'est une évidence", a-t-il ajouté.

Mardi, Emmanuel Grégoire avait déjà traduit l'opposition de la mairie centrale au projet, estimant qu'avec ce permis de construire, le gouvernement réussissait "l'exploit de s'inventer un Notre-Dame-des-Landes en plein Paris".

"Un déni de démocratie"

La décision de l'Etat de délivrer le permis de construire au volet commercial du projet de transformation de la Gare du Nord est "incontestablement un déni de démocratie", a également fustigé le premier adjoint d'Anne Hidalgo, accusant le gouvernement de "passer en force".

La municipalité parisienne est opposée à ce "projet totalement surdimensionné", a-t-il ajouté, estimant que le calendrier de la rénovation, qui doit être achevée pour les Jeux Olympiques 2024, n'était "pas crédible et pas sérieux".

Un projet de rénovation trop commercial aux yeux de la mairie

"Nous avons compris que nous n'étions pas les seuls et que d'autres parties prenantes le feraient également", a également déclaré Emmanuel Grégoire ce mercredi, faisant référence au collectif de citoyens et d'associations "Retrouvons le Nord de la Gare du Nord", qui a annoncé mardi son intention de déposer un recours contre le permis de construire.

Tout comme la mairie de Paris, le collectif s'oppose à plusieurs pans du projet de rénovation de la gare du Nord, à commencer par la construction d'un immense centre commercial. Environ 88.000 m2 de commerces et bureaux doivent en effet voir le jour selon le plan de construction validé par le préfet. Une salle de sport et une salle de spectacle devraient également y être insallées.

Dans un premier temps, le Conseil de Paris avait soutenu le projet de rénovation, avant de s'y opposer en faisant valoir la densification qu'il allait engendrer ainsi que la dimension trop commerciale du chantier.

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions