BFM Paris

Transformation de la gare du Nord: le premier adjoint d'Anne Hidalgo menace d'un "Notre-Dame-des Landes en plein Paris"

Le projet de transformation de la gare du Nord prévoit de créer de nouvelles surfaces commerciales.

Le projet de transformation de la gare du Nord prévoit de créer de nouvelles surfaces commerciales. - SNCF

Le projet de transformation de la gare du Nord qui prévoit la création d'un important centre commercial a reçu le feu vert du préfet. Opposé à cette version du projet, la mairie de Paris promet d'y faire "obstacle".

Quelques jours à peine après le début de la nouvelle mandature d'Anne Hidalgo, la ville monte au créneau contre le gouvernement. En cause: le projet de transformation de la gare du Nord. Le préfet d'Ile-de-France, représentant de l'Etat, a annoncé ce mardi avoir délivré le permis de construire pour ce projet controversé.

"Le gouvernement vient de s'inventer un Notre-Dame-des-Landes en plein Paris. Je lui souhaite beaucoup de courage sur le plan politique et juridique", a aussitôt réagi Emmanuel Grégoire, le premier adjoint d'Anne Hidalgo.

"En délivrant le permis de construire pour le projet Gare du Nord, l'Etat va à l'encontre des besoins des habitants et des usagers des transports et méprise le choix des électeurs franciliens", ajoute sur Twitter la maire du 10e Alexandra Cordebard, qualifiant le projet de "démesuré". "Une absurdité", renchérit l'écologiste David Belliard, nouvel adjoint en charge de la transformation de l'espace public et des transports.

Un projet controversé

En tout, 88.000 m2 supplémentaires de commerces, bureaux mais aussi salle de spectacle et salle de sport doivent voir le jour, le tout mené par une société d'économie mixte composée de la SNCF Gares & Connexions mais aussi d'une filiale d'Auchan.

Si dans un premier temps, le Conseil de Paris avait soutenu le projet, la ville s'y est ensuite opposé, dénonçant la densification engendrée par celui-ci et la large part commerciale du projet. Fin 2019, la ville, également soutenue par un collectif d'architectes, avait appelé à revoir la copie de la transformation de la gare du Nord.

La ville prendra "tous les chemins pour faire obstacle" au projet

Dans son communiqué, le préfet d'Ile-de-France assure que "13 engagements" ont été pris pour "assurer une bonne intégration de la gare rénovée dans le quartier". Par exemple, la création d'un important parking à vélos ou encore le "renforcement de la qualité du projet en augmentant les surface végétalisées".

Mais pour la mairie de Paris, le compte n'y est pas et la ville semble s'orienter vers un bras de fer avec le nouveau gouvernement. Dans Le Monde, Emmanuel Grégoire le promet: la ville prendra "tous les chemins politiques et juridiques pour faire obstacle à ce projet".

https://twitter.com/caroleblanchard Carole Blanchard Cheffe de service BFM Régions