BFMTV

Villeneuve-sur-Lot: Etienne Bousquet-Cassagne, "un enfant du pays"

Etienne Bousquet-Cassagne, candidat du FN à la législative de Villeneuve-sur-Lot, compte la famille Le Pen comme "une référence".

Etienne Bousquet-Cassagne, candidat du FN à la législative de Villeneuve-sur-Lot, compte la famille Le Pen comme "une référence". - -

PORTRAIT - Inconnu du public, le jeune homme est le candidat du FN à Villeneuve-sur-Lot. Agé de 23 ans, il pourrait tenir compagnie à sa benjamine Marion Maréchal-Le Pen sur les bancs de l’Assemblée nationale.

"Un enfant du pays". Voilà comment se définit Etienne Bousquet-Cassagne. Candidat du Front national à Villeneuve-sur-Lot, le jeune homme de 23 ans s’est qualifié dimanche pour le second tour de la législative partielle, devant le candidat socialiste.

Sa ville natale est aussi l’ancien fief de Jérôme Cahuzac. Dimanche soir au micro de BFMTV, ce jeune étudiant en communication affiche un large sourire. D’un ton assuré, il se dit "optimiste" et appelle les électeurs de sa circonscription à l’envoyer à l’Assemblée nationale. "UMPS", "ambiance délétère", le discours bien huilé est déroulé sur un ton un peu trop rapide. Grand brun, léger accent du Sud-Ouest, Etienne Bousquet-Cassagne se dit "habitué, parce que la campagne a déjà été très médiatisée". Mais reconnaît aussi que "ces dernières heures, ça s'est un peu emballé.

La politique commence en 2004 pour le jeune homme. À l’époque, la France entière débat autour du Traité constitutionnel européen, et Etienne s’y intéresse aussi. Son père, agriculteur et président de la chambre d'agriculture, est sympathisant UMP. "À l’époque, j’ai beaucoup regardé les avis des différents politiciens, et c’est celui de Jean-Marie Le Pen qui m’avait le plus convaincu", explique-t-il.

"Un parcours classique"

Jean-Marie Le Pen est le modèle d'Etienne. Sur son site internet, il dit le considérer comme "l’un des plus grands hommes politiques de ces cinquante dernières années". "C'est une référence, comme Marine et Marion d'ailleurs [la fille et la nièce de Jean-Marie Le Pen]. La famille Le Pen est une référence, mais je n'adule personne", précise-t-il de vive voix.

C’est donc "tout naturellement" qu’il devient adhérent du FN en 2007, lors de la campagne pour l'élection présidentielle. Les campagnes électorales s’enchaînent, et le jeune militant prend du grade au sein du parti. "Un parcours classique", commente-t-il. La politique devient une passion: "une fois qu'on a mis le doigt dans l'engrenage, difficile d'en sortir". Depuis un mois, exit la plage et les soirées. "J'essaie d'avoir une hygiène de vie saine pour éviter la fatigue", explique-t-il en souriant.

En 2011, il est nommé secrétaire départemental du FN dans le Lot-et-Garonne. Dans la foulée, il se lance dans la campagne des cantonales et emporte "plus de 26% des voix au premier tour". La veille du premier tour de la législative de Villeneuve-sur-Lot, le jeune candidat rit encore des remarques sur son âge. "Je suis jeune, et alors? Cette élection n’est pas la première dans laquelle je me lance. Je suis militant depuis 2007. Tout ça, j’ai l’habitude", balaie-t-il.

Le candidat est le premier à rappeler aux médias qu’après tout, il y a plus jeune que lui au sein du parti: lorsque Marion Maréchal-Le Pen a été élue dans le Gard en 2012, elle n'avait que 22 ans. Etienne Bousquet-Cassagne, s’il était élu, ne serait donc pas le benjamin de l’Assemblée. 


À LIRE AUSSI:

>> Villeneuve-sur-Lot: PS et EELV se déchirent

>> EDITO - le PS éliminé à Villeneuve-sur-Lot: l'effet Cahuzac, mais pas seulement...
>> Villeneuve-sur-Lot: "notre démocratie est en danger"

>> Législative en Lot-et-Garonne: un second tour UMP/FN