BFMTV

Pour Jean-Marie Le Pen, "Dieudonné incite à la rigolade"

Jean-Marie Le Pen, président d'honneur du FN, a défendu Dieudonné sur BFMTV.

Jean-Marie Le Pen, président d'honneur du FN, a défendu Dieudonné sur BFMTV. - -

Le président d’honneur du Front national a défendu Dieudonné jeudi soir sur BFMTV. "On a accordé à tout cela beaucoup trop d’importance", affirme-t-il.

En a-t-on trop fait contre Dieudonné M’Bala M’Bala? Jean-Marie Le Pen le pense. Le président d’honneur du Front national défend sur BFMTV celui qui fait polémique depuis des semaines, accusé d’incitation à la haine raciale pendant ses spectacles. Jean-Marie Le Pen est par ailleurs parrain du quatrième enfant de Dieudonné.

"Je suis choqué de voir que la France se préoccupe d’un humoriste dans un petit théâtre de 250 personnes, explique Jean-Marie Le Pen. On oublie ce qu’est un satiriste! On ne peut pas dire que Dieudonné incite à la haine raciale, il incite à la rigolade".

"On a accordé à tout ça beaucoup trop d'importance", selon le président d’honneur du FN, "alors que les gens ont des problèmes graves".

"Je ne suis pas mort!"

Jean-Marie Le Pen a par ailleurs fermement démenti avoir été présent lors d’un spectacle de Dieudonné, lorsque celui-ci avait fait monter sur scène le révisionniste Robert Faurisson. Il s'est dit prêt à poursuivre en justice quiconque l'affirmerait.

Façon peut-être, pour celui qui fut le président du Front national, de persuader son entourage qu'il est encore bien présent malgré son âge. "Depuis six mois, on ne m'invite plus nulle part!", déplore Jean-Marie Le Pen en évoquant les médias. "On fait comme si j'étais mort. Mais je ne suis pas mort!"

A. K.