BFMTV

Philippot: En 2016, Marine Le Pen "va faire de la politique au sens noble, pas du buzz"

Le numéro 2 du Front national a justifié la cure de silence à laquelle s'astreint Marine Le Pen à 18 mois de la prochaine présidentielle. Il en profite aussi pour critiquer Nicolas Sarkozy et son livre mea culpa.

Marine Le Pen observe une cure de silence en 2016 afin de préparer au mieux 2017. Pourtant, il se murmure aussi que la présidente du Front national aurait été affectée par sa défaite aux régionales contre Xavier Bertrand fin 2015. "Pas du tout, elle travaille, a expliqué le numéro 2 du FN Florian Philippot sur BFMTV, lundi. En 2016, une année sans élection, Marine Le Pen va prendre le temps de se déplacer en France, dans les DOM-TOM mais aussi à l'étranger pour un temps long de 24 ou 48 heures. Loin de ce qui se fait en campagne."

"La présidentielle c'est une rencontre entre un peuple et un homme, en l'occurrence une femme", a justifié le vice-président, élu lui aux régionales en Alca. Par conséquent, le FN se réunira début février en séminaire autour d'un thème qui est "comment préparer l'arrivée au pouvoir", fort des bons résultats obtenus aux derniers scrutins. Il sera notamment question de trouver des réponses aux "peurs" qui poussent encore les Français à se mobiliser pour faire barrage au FN.

"Il n'y a plus de raison d'écouter" Sarkozy

Pour Florian Philippot, Marine Le Pen "va faire de la politique au sens noble, pas du buzz" contrairement à Nicolas Sarkozy qui se déplace mais "appelle avant les journalistes". 

Justement, Florian Philippot a toujours la dent dure contre ses adversaires politiques, rappelant avec plaisir que PS et Les Républicains dans "une hystérie générale" se sont alliés pour faire barrage au FN lors des régionales. "Le PS a fait une croix sur ses élus", ajoute-il en référence au Nord et au Paca. Interrogé sur le livre de Nicolas Sarkozy, le député européen se fait lapidaire: "Il n'y a plus de raison de l'écouter ou de le lire. C'est la énième rediffusion du 'J'ai changé'".

S.A.