BFMTV

Marine Le Pen veut faire interdire le voile et la kippa

La présidente du FN Marine Le Pen

La présidente du FN Marine Le Pen - -

Dans un entretien au Monde, la dirigeante du FN se déclare pour l'interdiction du voile et de la kippa dans l'espace public, y compris dans la rue.

La présidente du Front national Marine Le Pen se prononce pour l'interdiction du voile et de la kippa dans l'espace public, y compris dans la rue : c’est ce qu’elle déclare dans un entretien au Monde ce vendredi, en plein débat sur les caricatures de Mahomet.

La dirigeante d'extrême droite évoque cette interdiction pour "les magasins, les transports, la rue" et estime "évident que si l'on supprime le voile, on supprime la kippa dans l'espace public".

"Une application stricte de la loi de 1905"

Dans son projet pour la présidentielle de 2012, Marine Le Pen prônait déjà l'interdiction du "port du voile ou de tout autre signe religieux ostentatoire", mais dans "les services publics administratifs dépendant de l'Etat ou des collectivités territoriales". Elle ajoutait qu'une "réflexion (serait) engagée pour étendre cette disposition aux transports publics".

Dans Le Monde, elle se prononce à nouveau pour "une application stricte de la loi de 1905" sur la laïcité: "plus de financement, direct ou indirect, des mosquées. Plus de financement étranger. Sauf cas spécifique de convention de réciprocité".

Hollande réagit

François Hollande a réagi de son côté aux propos de Marine Le Pen : en déplacement à Drancy ce vendredi, le chef de l'Etat a affirmé que "tout ce qui déchire, oppose, divise est maladroit". "Nous devons appliquer les règles, les seules règles que nous connaissons c'est les règles de la République et de la laïcité", a ajouté François Hollande.