BFMTV

Marine Le Pen condamnée pour procédure abusive contre Georges Tron

BFMTV

La présidente du Front national Marine Le Pen a été condamnée vendredi à verser 1.500 euros de dommages et intérêts pour procédure abusive à Georges Tron, ainsi qu'à l'AFP, qu'elle poursuivait en diffamation.

Ce dossier trouve son origine dans l'affaire d'accusations de viols et agressions sexuelles, dans laquelle le maire UMP de Draveil (Essonne) a récemment bénéficié d'un non-lieu.

Réagissant à la plainte déposée par deux anciennes employées municipales de sa ville de Draveil (Essonne), Georges Tron, alors secrétaire d'Etat à la fonction publique, avait déclaré, dans une dépêche de l'AFP publiée le 25 mai 2011: "J'observe que cela vient de Me Gilbert Collard, qui est un proche de Marine Le Pen, avec laquelle je suis en conflit depuis des mois".

Le tribunal correctionnel de Paris a estimé que "c'est par le fruit d'extrapolations" que Marine Le Pen "prétend qu'il lui serait imputé d'être à l'origine de dénonciations calomnieuses".

H.F. avec AFP