BFMTV

Marine Le Pen boude-t-elle la Manif pour tous?

Marine Le Pen snobe-t-elle la Manif pour tous?

Marine Le Pen snobe-t-elle la Manif pour tous? - AFP

Candidate dans le Nord aux régionales, la présidente du FN est la seule candidate de son parti à ne pas participer au débat organisé par la Manif pour tous.

Le mariage pour tous? Marine Le Pen est contre. Mais ce n'est pas pour autant qu'elle apprécie la Manif pour tous. La présidente du FN a ainsi été invitée par Ludovine de la Rochère, la présidente de ce mouvement, pour débattre dans les régions sur la politique familiale.

La présidente de la Manif pour tous "stupéfaite"

Mais Marine Le Pen n'a pas souhaité donner suite, croit savoir L'Opinion. Invitée à un débat samedi à Lille, la présidente du FN a préféré envoyer à sa place Eric Dillies, leader du FN dans le Nord. De quoi irriter Ludovine de la Rochère, qui se dit "stupéfaite". Elle lui garantissait pourtant "une quarantaine de minutes de débat".

"Si elle juge que nous ne sommes pas dignes de l'entendre alors que nous sommes le premier mouvement contestataire de France, je ne comprends pas ce que c'est faire de la politique!" Puis elle ajoute: "J’espère qu’elle va venir, ou alors ça voudra dire qu’il y a un problème sur le sujet de la famille au Front national".

En plein débat sur le mariage ouvert aux personnes homosexuelles, ni Marine Le Pen ni Florian Philippot n'avaient participé aux manifestations contre la mesure du gouvernement. Si le FN promet l'abrogation du mariage pour tous en cas d'arrivée au pouvoir, Marine Le Pen avait aussi appelé en mai 2013 à la fin des manifestations.

Le Pen présentera ses candidats au même moment

Samedi à la même heure que le débat de la Manif pour tous, Marine Le Pen sera bien occupée puisqu'elle présentera ses candidats dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, dans une salle voisine de Lille Grand Palais. Mauvais timing donc, pour son remplaçant au débat Eric Dillies. Il s'étonne d'ailleurs des propos de Ludovine de la Rochère: "J'ai été appelé avant-hier par sa représentante pour parler des modalités du débat. Il n'y avait pas d'exigence particulière pour que ce soit Marine Le Pen", explique-t-il au Lab.

La décision de Marine Le Pen étonne d'autant plus que les autres candidats du FN dans les autres régions ont tous accepté le débat, notamment Marion Maréchal-Le Pen, candidate en Paca, qui débattra à Marseille le 13 novembre et Louis Aliot le 20 novembre à Toulouse. A Lille, Xavier Bertrand, tête de liste des Républicains, sera présent ainsi que Jean-Philippe Tanguy, le candidat de Debout la France. Les candidats de gauche n'ont pas répondu, sauf l'écologiste Sandrine Rousseau qui a décliné.

A. K.