BFMTV

Hayange: le bras de fer entre le Secours populaire et le maire FN s'intensifie avant Noël

Le maire d'Hayange, Fabien Engelmann

Le maire d'Hayange, Fabien Engelmann - Jean-Christophe Verhaegen - AFP

Le face à face entre le maire Front national de la commune de Moselle et l'association caritative s'exacerbe à quelques jours de son dîner annuel. La présidente de l'antenne locale pousse un cri d'alarme et de colère.

Jusqu'à quand l'affrontement entre le maire FN d'Hayange Fabien Engelmann et l'antenne locale de l'association du Secours populaire va-t-il continuer? Le dernier bras de fer en date a lieu autour de son repas de Noël. L'antenne Hayangeoise se bat pour organiser sa "tournée des pères Noël verts", supposée démarrer cette semaine.

Problème: le maire frontiste n'entend pas faciliter la tâche des bénévoles. La salle municipale qui était généreusement prêtée à l'association jusqu'ici a cessé d'être disponible à la dernière minute. En cause? "La politisation" supposée de l'événement selon Le Républicain Lorrain. Le Secours populaire d'Hayange plantera donc son arbre de Noël dans une commune voisine, croit savoir le quotidien local.

Une propagande "pro-migrants" selon le maire

Depuis plusieurs semaines, le maire accuse l'antenne du Secours populaire de prises de position anti-FN, et une propagande jugée "pro-migrants". En conséquence, l'élu a ordonné à l'antenne locale de l'association de quitter les lieux utilisés jusqu'à présent à titre gratuit, en septembre dernier.

Depuis, les subventions ont été coupées, tout comme l'électricité. Mais la présidente de l'antenne d'Hayange a gardé les clefs du local et continue de se battre malgré les difficultés.

"Il doit faire 8°C, quelque chose comme ça"

Témoignant au micro d'Europe 1 ce lundi, Anne Duflot-Allievi décrit ce lundi des conditions dramatiques dans lesquelles ils sont contraints de s'organiser:

"Nous n'avons pas d'électricité, donc on a un halogène sur pied que l'on peut brancher sur un groupe électrogène, la vanne de gaz a été bloquée, donc il n'y a plus de chauffage. Il doit faire 8°C, quelque chose comme ça".

Selon celle-ci, l'interview donnée au journal Libération l'an dernier serait à l'origine de ce bras de fer interminable.

Un maire familier des polémiques

En décembre 2015, Fabien Engelmann avait déjà fait parlé de lui quelques jours avant la célébration de noël dans son village. Le Petit Journal de Canal Plus avait pointé l'absence du roi Mage Balthazar dans la crèche géante sous le sapin de noël de la place du marché. Le seul roi mage noir avait disparu.

L'édile avait répondu en disant qu'il s'agissait d'une "polémique grotesque et ridicule". Quelques semaines plus tôt, il avait posté sur Twitter la photo d'une crèche réalisée avec de la charcuterie, avant de la supprimer.

Brice Laemle