BFMTV

François Hollande : diviser pour mieux régner

A 7h25, tous les jours, retrouvez Véronique Jacquier pour sa chronique RMC politique

A 7h25, tous les jours, retrouvez Véronique Jacquier pour sa chronique RMC politique - -

Le président a réussi un joli coup lors de sa conférence de presse. Il brouille le clivage gauche droite avec son pacte de responsabilité avec les entreprises.

C'est bien la première fois que François Hollande a des amis à l'UMP ! "Si le président mène une politique qui redonne confiance aux entreprises, je le soutiendrai", dit hier soir François Fillon. Et il n'y a pas que l'ancien Premier ministre pour dire "chiche, voyons ce que ça donne"...Il y a François Baroin, Bruno Le Maire, Valérie Pécresse. Les plus enthousiastes sont les centristes. Ceux de l'UMP comme Jean-Pierre Raffarin ou ceux de l'UDI comme Jean-Louis Borloo. Alors attention, ils ne sont pas tombés sous le charme du chef de l'Etat. Ils payent pour voir. Ils attendent des actes et des résultats...

Même Jean-François Copé ne sait plus comment riposter...

Oui. Il est très embarrassé, Jean-François Copé !! Lui et les sarkozystes voient arriver le danger. François Hollande vient marcher sur les plates-bandes du centre. Une porte se ferme pour Nicolas Sarkozy s'il voulait revenir sur les mêmes thèmes. Sans aller jusque-là, beaucoup d'UMP enragent. "François Hollande s'approprie la politique de l'offre, le rapprochement avec l'Allemagne, et la fusion de certaines régions. C'est la politique de Nicolas Sarkozy", me dit un député. Un autre UMP dit, dépité : "Sarkozy en rêvait, Hollande le fait, on dit quoi à nos électeurs ?". Cela dit, ils ont tous une secrète espérance. Que la majorité ne suive pas le président dans sa politique sociale-démocrate assumée...

C'est finalement la gauche qui va donner le plus de fil à retordre à François Hollande...

Oui ! Les députés de l'aile gauche du PS sont déçus d'une politique toute tournée vers le patronat. Ils exigent des contreparties au pacte de responsabilité pour le voter au printemps à l'Assemblée. François Hollande sait qu'il joue gros. Il reçoit ce matin l'un de leurs représentants, le ministre Benoît Hamon. Les Verts, eux, sont embarrassés. Quant à la gauche radicale, la rupture est définitivement consommée. "Mais les communistes ne sont pas dans la majorité alors on s'en fout", dit un ténor socialiste. Pari réussi pour François Hollande. Il a divisé pour mieux régner...

Un mot des coulisses de la conférence de presse ?

François Hollande est très satisfait de sa prestation. Ses troupes sont soulagées. Quatre millions de téléspectateurs. La dernière conférence de presse avait réuni moins d'un million 500 000 personnes. Le "Gayet gate" a dopé l'audimat...

Les municipales, dans moins de deux mois bientôt. Un sondage CSA pour nos confrères de BFM TV annoncent une surprise à Henin Beaumont ?

Oui, la gauche battrait le Front National 54/46. Steeve Briois pour le FN arrive en tête au premier tour: 36%, mais il n'a pas de reserve de voix. Avertissement pour l'UMP. Le candidat fait 8% au premier tour. Ce qui pose la question des consignes de vote pour le second tour.

Un autre sondage...Coup de tonnerre à Montpellier...

Une victoire de la droite est possible selon un sondage IFOP ! La ville est détenue par la gauche depuis 1977. Alors attention, pour que la droite l'emporte, il faut qu'un attelage incongru fonctionne. Celui entre l'UMP Jacques Domergue et le candidat classé divers gauche Philippe Saurel. C'est jouable.

Véronique Jacquier