BFMTV

Sur les quotas, Ménard soutient Castaner: "Tout ce qui limitera l'immigration de masse est bienvenu"

Invité de BFM Politique ce dimanche, le maire sans étiquette de Béziers a vertement critiqué la politique du gouvernement Philippe en matière d'immigration.

"L'immigration de masse, ça suffit." Invité de notre antenne ce dimanche, le maire de Béziers Robert Ménard a été longuement interrogé sur l'un de ses thèmes de prédilection. Estimant que le droit d'asile est dévoyé depuis longtemps, l'édile biterrois a fait un long développement sur le besoin de réduire de façon "draconienne" les flux migratoires en direction de la France.

Il a par ailleurs réagi à une proposition faite par Christophe Castaner dans Le Journal du Dimanche, à savoir celle d'instaurer des "quotas" d'immigration légale. L'élu proche du Rassemblement national approuverait une telle mesure:

"Je ne suis pas plus royaliste que le Roi; tout ce qui limitera (...) l'immigration de masse est le bienvenu. Est-ce que ça suffit à limiter l'immigration de masse? Je n'en suis pas sûr. Mais (...) j'y suis évidemment favorable."

Soutien embarrassant?

Un soutien qui risque, une fois de plus, de générer de la friture sur la ligne entre La République en marche et le ministre de l'Intérieur d'Emmanuel Macron. Au mois d'avril déjà, lorsque Christophe Castaner accusait certaines ONG de sauvetage de migrants de se faire, indirectement, les "complices" des passeurs, l'aile gauche de la majorité voyait rouge. A contrario, le RN et la droite se réjouissaient de cette prise de position

Toutefois le satisfecit de Robert Ménard s'est arrêté là. Il estime que le gouvernement se "fiche du monde" en matière de reconduites d'immigrés illégaux à la frontière: 

"Au lieu de faire des grandes déclarations, que M. Castaner applique la loi! Les gens qui n'obtiennent pas le droit d'asile et qui sont donc des clandestins, on les ramène à la frontière. C'est juste son job! (...) Avant d'aller plus loin, qu'on commence par appliquer la loi", a martelé le maire de Béziers.
Jules Pecnard