BFMTV
Extrême droite

"Il ne peut y avoir d'union avec les ennemis de Marine Le Pen", avertit Louis Aliot

Louis Aliot, vice-président du Front-National estime "qu'il ne peut y avoir de conciliation avec les ennemis de Marine Le Pen". Une réponse directe, sur BFM Politique, à la suite des propos tenus par Jean-Marie Le Pen, lors de son discours place des Pyramides à Paris, ce dimanche matin.

Jean-Marie Le Pen est-il désormais un ennemi de sa fille, Marine Le Pen? C'est ce qu'a affirmé à demi-mot le vice-président du Front National, Louis Aliot, invité de BFM Politique ce dimanche soir. Des déclarations faites en réaction aux propos tenus ce matin par le fondateur du FN, désormais exclu de son parti, au cours de son discours, place des Pyramides à Paris. En effet, Jean-Marie Le Pen a déclaré, devant ses "Comités Jeanne, Au secours!", que Marine Le Pen "sera battue au deuxième tour et peut-être même au premier." avant de préciser "qu'on ne peut gagner que dans l'unité du Front national". 

Jean-Marie Le Pen est "dans la rancœur" et "dans l'utopie". "C'est une parole de divorce définitif" et non "d'apaisement" a rétorqué Louis Aliot sur le plateau de BFM TV.

"La haine de Marine Le Pen"

Le vice-président du Front National a écarté par la suite toute possibilité de compromis avec les opposants farouches à le présidente du parti frontiste.

"Il ne peut pas y avoir de conciliations avec les ennemis de Marine Le Pen et du Front national. Jean-Marie Le Pen est bien gentil, il tient sa réunion devant 300 personnes mais les gens qu'il a autour sont un chapelier d'extrémistes de tout poil. Ils n'ont qu'une seule chose, non pas l'amour de la France comme ils disent, mais la haine de Marine Le Pen et de ce que représente aujourd'hui le Front national."

Clémence Leleu