BFMTV

EPR de Flamanville : une facture qui ne passe pas chez les écolos

L'EPR de Flamanville va coûter 2 milliards d'euros de plus que prévu.

L'EPR de Flamanville va coûter 2 milliards d'euros de plus que prévu. - -

Après l'annonce du surcoût du réacteur nucléaire EPR de Flamanville, le parti écologiste EELV réclame de "changer l'orientation de la politique énergétique".

C'était l'annonce de trop pour Europe Ecologie-Les Verts. Lundi, EDF a annoncé que l'EPR de Flamanville coûterait deux milliards d'euros de plus que prévu, élevant la facture globale à 8,5 milliards d'euros. Une nouvelle qui a provoqué la colère des écologistes.

"Nous savions que l'EPR était un process industriel totalement dépassé, que ce serait un tonneau des Danaïdes", a ainsi fustigé, mardi, le député EELV Noël Mamère. Ce que vient d'annoncer EDF, passer à 8 milliards d'euros, signe la fin de Flamanville. Il ne faut pas le terminer, parce que si on le termine, on dépensera encore beaucoup d'argent", a-t-il expliqué. 

"Si le gouvernement ne tire pas les conséquences" de cette annonce de surcoût, "à savoir arrêter Flamanville, je pense que nos chemins commenceront à diverger sérieusement", a-t-il poursuivi.

"Il faut arrêter les frais"

De son côté, le sénateur écologiste Ronan Dantec a annoncé qu'il fallait "arrêter cette gabégie, en stoppant ce chantier, qui fragilise l'industrie française et qui aura un impact significatif sur l'augmentation de la facture électrique de tous les ménages français".

Même son de cloche chez François de Rugy, co-président du groupe écologiste à l'Assemblée: "cela démontre une fois de plus qu'il faut arrêter les frais, a-t-il affirmé sur BFMTV. Ce projet doit être expertisé par d'autres acteurs qu'EDF. EDF et Areva ont perdu toute crédibilité pour faire des chiffrages économiques sur la question de l'énergie et du nucléaire en particulier".

Et le parti écologiste de conclure dans un communiqué : "Il n'est que temps de faire preuve de pragmatisme et de changer l'orientation de notre politique énergétique".