BFMTV

"Ensauvagement": Darmanin justifie le terme, et se réfère à Chevènement

Gérald Darmanin lors de sa première rencontre avec les représentants des syndicats policiers, le 8 juillet 2020 à Paris

Gérald Darmanin lors de sa première rencontre avec les représentants des syndicats policiers, le 8 juillet 2020 à Paris - Thomas COEX © 2019 AFP

Alors ministre de l'Intérieur de Jacques Chirac, Jean-Pierre Chevènement avait qualifié de "sauvageons" les mineurs multirécidivistes.

Gérald Darmanin est de nouveau sous le feu des critiques. Dans une interview publiée ce vendredi dans les colonnes du Figaro, le nouveau ministre de l'Intérieur a déclaré qu'il fallait "stopper l'ensauvagement d'une certaine partie de la société", un terme jusque-là cantonné aux sphères d'extrême droite.

"La réalité que subissent une partie des Français"

Ce samedi en fin de journée, l'homme fort de la place Beauvau a publié un tweet dans lequel il assure que l'emploi de ce mot résume "la réalité que subissent une partie des Français, notamment des milieux populaires."

Puis, Gérald Darmanin a également dénoncé "les mêmes critiques 21 ans après Jean-Pierre Chevènement", partageant un article de 1999 du média Libération nommé "Sauvageon", le mot qui fâche.

Lui-même ministre de l'Intérieur au moment des faits, Jean-Pierre Chevènement avait qualifié de "sauvageons" les mineurs multirécidivistes. Une sortie qui lui avait valu de nombreuses critiques, dont celle de Dominique voynet, alors ministre de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV