BFMTV

"Ennuyeux", "deux à l'heure": des députés moquent le style Castex pour sa première dans l'hémicycle

Le Premier ministre Jean Castex s'adresse aux parlementaires lors d'une session à l'Assemblée nationale, le 8 juillet 2020

Le Premier ministre Jean Castex s'adresse aux parlementaires lors d'une session à l'Assemblée nationale, le 8 juillet 2020 - Christophe ARCHAMBAULT © 2019 AFP

Un débit lent, des mots répétés, un phrasé haché... La première prise de parole de Jean Castex devant l'Assemblée nationale a suscité critiques et moqueries dans l'opposition.

"Il parle à deux à l'heure", "qu’est ce qu’il est long": les députés écoutaient mercredi le Premier ministre Jean Castex pour sa première séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. D'emblée, le locataire de Matignon a été chahuté par les parlementaires: "Allez, allez", pouvait-on entendre alors que le Premier ministre parlait.

"Il a pour mission de nous endormir!", a raillé le député Les Républicains Patrick Hetzel sur Twitter.

"C'était soporifique, long, ennuyeux"

"C'est assez pénible à supporter, les mots poussent entre les arbres, et les arbres entre les mots", a lancé le député LFI Jean-Luc Mélenchon, interrogé à la sortie de l'hémicycle sur la prestation du nouveau Premier ministre.

"Il parle à deux à l'heure pour dire des banalités. Soit on le prend mal et on se dit qu'il se moque de nous, soit on se dit que c'est le maximum dont il est capable. Ce n'est pas un beau moment de démocratie parlementaire ça c'est sûr", a lancé Jean-Luc Mélenchon.
Le député LFI Eric Coquerel a abondé dans ce sens: "C'était soporifique, long, ennuyeux, une addition de truismes, de portes ouvertes, de langue de bois... On s'est ennuyé ferme. Très franchement j'éspère que cela va un peu changer parce que les QAG c'est long souvent, mais là ça va être terrible", a déclaré le parlementaire, lançant ensuite: "Tant qu'à faire sur la forme il vaudrait mieux qu'Edouard Philippe revienne",

"Qu’est ce qu’il est long!"

Applaudi par la majorité à son arrivée dans l'Assemblée nationale, Jean Castex a dit "toute l'émotion et tout l'honneur" qu'il ressentait devant "la représentation nationale". Mais certains membres de la majorité ne se sont pas privés ensuite de faire quelques remarques sur la diction Premier ministre, selon des propos recueillis par BFMTV.

"Qu’est ce qu’il est long! Disons qu’il a une bonne marge de progression", déclare une deputée de la majorité. "C’est un maître d’école qui a fait une dictée bien ponctuée", lance un parlementaire LaRem. "Oui il est long mais j’aime bien ce coté old school. Il a un côté IVe Republique", déclare une autre députée de la majorité.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV