BFMTV

Voeux aux Français : Hollande se démarque

Les premiers voeux de François Hollande, ente empathie et volontarisme.

Les premiers voeux de François Hollande, ente empathie et volontarisme. - -

François Hollande vient d'adresser ses vœux aux Français. Jean-Marc Leblanc, maître de conférence en sciences du langage analyse à chaud pour BFMTV.com le discours présidentiel.

François Hollande a adressé aux Français ses premiers voeux présidentiels. Jean-Marc Leblanc, maître de conférence en sciences du langage, nous livre une analyse sur le vif du discours présidentiel. Un discours entre empathie et volontarisme.

La première impression qui se dégage, estime Jean-Marc Leblanc, c'est d'abord une forme d'empathie, inhabituelle dans ce type d'exercice. On est ici assez loin des formules classiques entendues depuis de Gaulle. François Hollande évoque ainsi "les plus fragiles", "les malades" les "personnes isolées", tous ceux qui souffrent.

>> Retrouvez les voeux présidentiels sur BFMTV.com

Un discours atypique

Jean-Marc Leblanc souligne également avoir été interpellé par l'assertion selon laquelle les gens qui souffrent ne sont "pas des assistés", marquant ainsi une rupture avec le discours de son prédécesseur. Cela n'est pas courant dans les voeux. Ainsi, pour Jean-Marc Leblanc, il s'agit là d'un discours assez atypique.

Enfin, le message est assez volontaire. Le président emploie beaucoup de formes à la première personne ("je n'en dévierai pas", "je veux redonner", "je les assumerai"). Volontarisme encore, lorsqu'il évoque la lute contre la lutte contre le chômage. François Hollande aborde également des mesures phare de son programme, comme les contrats de génération.

Propos recueillis par Magali Rangin