BFMTV

Six mois à l'Elysée : quel bilan pour Hollande ?

-

- - -

Plutôt bon sur le budget et l'international, le "président du changement" a déçu là où il était le plus attendu : sur l'emploi et les réformes sociétales.

François Hollande sera selon sa propre expression "en première ligne" mardi face aux journalistes et aux Français pour sa première grande conférence de presse à l'Elysée, s'efforçant d'imprimer, six mois après son élection, une nouvelle dynamique à sa présidence. Après ces six premiers mois, quel est son bilan ? Revue de détails.

• L'emploi des jeunes, mais la plaie du chômage

Sur l'emploi, l'agenda du président était chargé : signature des premiers emplois d'avenir, des contrats à temps plein accompagnés de formations pour les jeunes peu ou pas qualifiés, et négociation sur les contrats de génération,qui visent à inciter les entreprises à embaucher des nouveaux entrants sur le marché du travail. Reste que, depuis six mois, les plans sociaux se sont multipliés et la barre des 3 millions de chômeurs a été franchie en septembre dernier.

• Promesses tenues sur le budget

Baisse du train de vie du président et des ministres, création d'une tranche d'imposition de 75% pour les plus riches et augmentation de l'allocation rentrée, revalorisée de 25% : globalement, les promesses sont tenues dans ce domaine. Mais la hausse de la TVA pour financer la compétitivité des entreprises françaises, prévu au 1er janvier 2014, n'était pas prévue au programme...

>> A LIRE AUSSi - Les mesures présentées par Jean-Marc Ayrault pour relancer la compétitivité des entreprises françaises

• Deux réformes de société en suspens

La loi Duflot sur le logement social, qui prévoyait la cession à bas prix de terrains publics et l'augmentation du taux minimal d'habitat social dans les communes, a été censurée par le Conseil constitutionnel. L'exécutif doit donc revoir sa copie.

Le droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales a, lui, été repoussé... Or il s'agissait de deux promesses phares de François Hollande.

Une avancée notable est en revanche à mettre au bilan de François Hollande : le retour à la retraite à 60 ans pour les salariés qui ont commencé à travailler tôt. Mais celle-ci ne s'est faite que de manière partielle : elle ne concerne que les salariés du régime général qui ont commencé à travailler à 18 ou 19 ans.

• Le Mali et l'Afghanistan, bons points du président

La France est à la pointe de l'offensive diplomatique face aux islamistes au Mali, où François Hollande a réaffirmé son soutien à une opération militaire si nécessaire. Le retrait des troupes d'Afghanistan est en cours.

Mais François Hollande n'a pas réussi à renégocier le traité budgétaire européen qui instaure la règle d'or comme promis.

Aymeric Barrault