BFMTV

Semaine noire pour Nicolas Sarkozy

-

- - -

C’est une semaine difficile que vient de vivre le candidat-président en campagne. Le premier couac a eu lieu mardi. En déplacement à Montpellier. Nicolas Sarkozy annonce par erreur l’exfiltration de la journaliste Edith Bouvier.

Toujours à Montpellier. Lors de son discours sur l’éducation. Nicolas Sarkozy oublie une des mesures phares de son intervention. Flottement dans l’entourage du candidat. Ce sont finalement ses proches qui annonceront aux journalistes la fin du non remplacement d’un enseignant sur deux dans les écoles maternelles et primaires.

Nouveau coup dure cette fois venu de Paris. Les sages censurent la loi sur la pénalisation du génocide arménien. Promesse de Nicolas Sarkozy en 2007.

Une semaine noire pour le candidat qui écourte sa visite dans les rues de Bayonne jeudi. L’image est rare, hué par des militants, il se réfugie dans un café du centre-ville. Après une entrée en campagne, remarquée, Nicolas Sakozy est aujourd’hui en difficulté dans les sondages.