BFMTV

Démission de Morelle: "la seule décision qui convenait", juge Hollande

François Hollande lors de sa visite à Clermont-Ferrand, le 18 avril.

François Hollande lors de sa visite à Clermont-Ferrand, le 18 avril. - -

Le président comptait faire oublier la déroute des municipales en revenant sur le terrain, avec une visite à Clermont-Ferrand. Mais c'était sans compter sur l'affaire Aquilino Morelle, son conseiller contraint d'annoncer sa démission vendredi matin. Le président de la République a annoncé cet après-midi qu'Aquilino Morelle avait pris "la seule décision qui convenait".

Ce devait être une visite classique, mais efficace. En se rendant à Clermont-Ferrand vendredi, François Hollande comptait renouer le contact avec les Français, après la gifle des élections municipales. 

Au programme du jour, une visite du site Michelin, la présentation des dernières innovations, une table ronde sur l'avenir de la filière automobile et un déjeuner avec des salariés de Michelin. "Il s'agit pour le président de retrouver le terrain et de renouer le contact avec les Français à travers une entreprise française historique qui figure au coeur de notre patrimoine industriel", soulignait jeudi son entourage.

"Vous êtes des emmerdeurs!"

Las, c'était sans compter sur les révélations de Mediapart à propos d'Aquilino Morelle. Jeudi, le site d'infos a accusé ce proche conseiller de François Hollande de conflit d'intérêts avec l'industrie pharmaceutique. Il aurait, selon Mediapart, "travaillé en cachette pour des laboratoires pharmaceutiques" lorsqu'il était inspecteur général des affaires sociales. Vendredi midi, Aquilino Morelle a annoncé sa démission.

L'affaire Morelle est donc devenue le thème du jour, n'en déplaise à François Hollande, qui souhaitait redorer son image. Le président de la République a annoncé cet après-midi qu'Aquilino Morelle avait pris "la seule décision qui convenait" en démissionnant de ses fonctions de conseiller de l'Elysée. "Je ne suis pas juge de ce qu'il a fait avant" d'arriver à l'Elysée, a-t-il poursuivi.

Arnaud Montebourg, ministre de l'Economie, a de son côté choisi l'humour. "No statement, thank you very much", lance-t-il à la presse. "J'ai assez répondu aux questions!" Puis, s'éloignant en souriant: "Vous êtes des emmerdeurs!" Le ministre et le conseiller sont proches: Aquilino Morelle a été le directeur de campagne d'Arnaud Montebourg pendant sa campagne pour les primaires socialistes, en amont de la présidentielle 2012.

Ariane Kujawski