BFMTV

Après les attentats, Hollande et Valls voient leur popularité remonter

Manuel Valls et François Hollande ont tous deux vu leur cote de confiance légèrement augmenter à la suite des attaques terroristes qui ont secoué la France ces derniers jours.

Manuel Valls et François Hollande ont tous deux vu leur cote de confiance légèrement augmenter à la suite des attaques terroristes qui ont secoué la France ces derniers jours. - Thomas Samson - AFP

Pour la première fois depuis avril 2014, le président de la République cumule 20% d'opinions positives. François Hollande et Manuel Valls sont également salués par les Français pour leur gestion des attentats.

C'est une timide remontrée. La cote de confiance de François Hollande grimpe de cinq points en janvier pour atteindre 20%, celle de Manuel Valls faisant un bond de sept points pour atteindre 41%, selon un sondage TNS Sofres/Figaro Magazine publié mardi. 

Une première depuis avril 2014

Avec un taux de confiance de 20%, François Hollande retrouve un niveau qu'il n'avait plus connu depuis avril 2014. Manuel Valls est pratiquement à son niveau de juin 2014 (42%), deux mois après sa nomination à Matignon. Le chef de l'Etat regagne du terrain surtout chez les femmes (+7 points, contre +2 chez les hommes) et dans la tranche d'âge 50-64 ans (+11). Ses gains sont deux fois plus importants à gauche (+8) qu'à droite, FN compris (+4).

Parmi les autres personnalités politiques, c'est le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, en première ligne ces derniers jours à cause des attentats, qui progresse le plus, gagnant 12 points à 25% de cote d'avenir.

80% des Français derrière Hollande et Valls

Un bonne opinion confirmée par un autre sondage publié le même jour qui souligne que 80% des Français saluent la gestion des attentats terroristes par le couple de l'exécutif (sondage Harris Interactive pour LCP-Assemblée nationale).

Interrogés sur "la gestion des événements", 29% jugent "très bonne" l'action de François Hollande, 54% "plutôt bonne", soit 83% d'opinions positives. A l'inverse, 11% la jugent "plutôt mauvaise" et 6% "très mauvaise". Pour le Premier ministre Manuel Valls, 24% qualifient sa gestion de "très bonne", 61% "plutôt bonne", 10% "plutôt mauvaise" et 4% "très mauvaise" (1% ne se prononcent pas).

L'élan national qui s'est traduit par une mobilisation historique dimanche dernier se retrouve également dans les sondages. Ainsi, après le rassemblement qui a réuni 3,7 millions de personnes en France, 87% des sondés se disent "fiers d'être français", selon un sondage Odoxa publié mercredi dans Le Parisien. Dans la même enquête d'opinion, 73% des Français se déclarent "satisfaits de la réaction des principaux partis politiques", contre 26% qui ne le sont pas et 1% qui ne se prononcent pas.

En revanche, seuls 27% des sondés se disent "plus confiants dans l'avenir" contre 71% qui avouent éprouver le sentiment inverse et 2% qui ne se prononcent pas. Pérenniser l'élan de solidarité qui a gagné les Français ces derniers jours, un enjeu de taille pour les politiques dans les semaines qui viennent.

Jé. M. et S. C. avec AFP