BFMTV

Référendum à gauche: Les Républicains dénoncent "un sos de détresse" de Cambadélis

BFMTV

La proposition de Jean-Christophe Cambadélis ne fait décidément pas l'unanimité. Le premier secrétaire du Parti socialiste a annoncé ce samedi vouloir consulter le "peuple de gauche" lors d'un référendum ouvert à tous du 16 au 18 octobre, sur une possible unité entre le PS et les autres partis de gauche aux régionales de décembre. Alors que François Hollande a déjà répondu qu'il ne voterait pas, et que Jean-Luc Mélenchon a qualifié le projet de "garrot" contre la fuite des électeurs vers le Front national, c'est au tour du parti de droite Les Républicains de critiquer l'annonce.

Lors de son point presse hebdomadaire, Lydia Guirous, porte-parole des Républicains a dénoncé un "SOS de détresse", à moins de trois mois des élections régionales. Cette "idée saugrenue" de M. Cambadélis "démontre qu'il est dans une détresse totale", a affirmé la porte-parole. "Il a échoué à convaincre" la gauche "de se rassembler car il n'y a plus de ligne idéologique au sein du PS. C'est une vaine manoeuvre pour sauver quelques postes et quelques sièges à l'approche des régionales", a-t-elle également estimé.

Pour Sébastien Huyghe, l'autre porte-parole du parti, "on voit que le PS est à la dérive. Il veut absolument faire l'union, mais personne ne veut faire l'union avec lui, ni les Verts, ni le Parti de Gauche, ni les communistes". "M. Cambadélis a trouvé ce succédané de démocratie directe d'une manière un peu ridicule pour convaincre de venir avec lui. Nous attendons avec beaucoup d'impatience de (le) voir sur les marchés avec sa crécelle et son urne pour essayer de sauver le paquebot PS qui est en détresse", a-t-il poursuivi.

la rédaction avec AFP