BFMTV

Présidentielle: Macron recule dans les intentions de vote, Le Pen et Zemmour progressent

SONDAGE BFMTV - L'actuel locataire de l'Élysée a beau rester en tête des intentions de vote au premier tour, son score s'effrite, selon notre dernière enquête d'opinion.

Le match Emmanuel Macron-Marine Le Pen pour le second tour reprend des couleurs. C'est l'un des enseignements de notre sondage Opinion 2022- Elabe pour BFMTV et l'Express réalisé avec notre partenaire SFR et publié ce mercredi. Au premier tour, le chef de l'État fait toujours la course en tête des intentions de vote (entre 23 et 26% selon les scénarios) mais perd 2 à 3 points par rapport à notre dernière étude, datée du 6 octobre.

>> L'ÉLYSÉEMÈTRE - Retrouvez tous les sondages de la présidentielle

Le locataire de l'Élysée affronterait au second tour la candidate du RN (19%) qui, elle, progresse nettement - de 1 à 3 points de plus selon les hypothèses à droite. Éric Zemmour se positionne pour l'heure en troisième homme de la présidentielle avec 15 à 16% des intentions de vote, en légère hausse (1 à 2%).

Bertrand toujours devant ses concurrents LR

Du côté des Républicains, Xavier Bertrand est stable avec 13% des intentions de vote, tandis que Valérie Pécresse (10%) et Michel Barnier (8%) sont respectivement en hausse de 2 et 3 points.

Yannick Jadot, lui, recule alors qu'il avait connu une progression après sa victoire à la primaire écologiste. Le député européen se situe désormais entre 6 et 8% des intentions de vote, en baisse de 1 à 3 points. Il talonne désormais Jean-Luc Mélenchon, toujours à 6%. Anne Hidalgo, elle, reste stable à 5% tandis qu'Arnaud Montebourg est en légère hausse avec 3% (+ 1 à 2 points).

L'écart entre Macron et Le Pen se réduit au second tour

Au second tour, le locataire de l'Élysée reste largement en tête (55%) dans l'hypothèse d'un second tour face à Marine Le Pen (45%) mais l'écart se réduit. Dans notre dernière enquête, il recueillait 60% des intentions de vote face à la députée RN.

Cette évolution s'explique par un plus grand nombre d’électeurs de la députée en 2017 qui compte se rendre aux urnes, et plus largement par les dynamiques observées au 1er tour avec le tassement du vote pour Emmanuel Macron.

En cas de duel entre Emmanuel Macron et Éric Zemmour, l'écart entre les deux hommes serait plus net, avec respectivement 61% et 39%.

À gauche, l'envie d'une candidature unique

Face à l'émiettement des candidatures de gauche, 69% des sympathisants appelent de leurs vœux un rassemblement de tous les candidats pour n'avoir qu'un seul nom sur la ligne de départ.

À l'extrême-droite de l'échiquier politique, 76% des sympathisants RN souhaitent qu'Eric Zemmour et Marine Le Pen se rassemblent pour une candidature unique au 1er tour. En revanche, un rassemblement entre Eric Zemmour et le candidat qui sera soutenu par le parti LR est rejeté par une majorité des sympathisants de droite avec 58%.

Enquête réalisée sur un échantillon de 1300 personnes représentatif des résidents de France métropolitaine âgés de 18 ans et plus, dont 1200 inscrits sur les listes électorales. Interrogation par Internet du 25 au 27 octobre 2021. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région de résidence et catégorie d’agglomération. Marge d’erreur comprise entre 1,2 et 3,2 points de pourcentage.

Marie-Pierre Bourgeois