BFMTV

Les électeurs parisiens rejettent le vote Front national

Marine Le Pen réalise un moins bon score en 2017 qu'en 2012 à Paris.

Marine Le Pen réalise un moins bon score en 2017 qu'en 2012 à Paris. - Alain Jocard - AFP

Marine Le Pen, arrivée en seconde place du premier tour de l'élection présidentielle dimanche a réalisé de très faibles scores à Paris, sous la barre des 5%.

Dimanche soir depuis son fief d'Hénin-Beaumont, Marine Le Pen avait le sourire. La candidate du Front national réussit à se qualifier au second tour de l'élection présidentielle avec 21,53% des suffrages, derrière Emmanuel Macron à 23,75% des voix. Un résultat qui dépasse le record historique de voix en faveur du Front national.

Mais à Paris, Marine Le Pen est loin d'emporter l'adhésion des électeurs parisiens. Sur l'ensemble de la ville, Marine Le Pen obtient 4,99%. Un score inférieur à celui réalisé lors de l'élection présidentielle de 2012 où la candidate avait rassemblé 6,20% des suffrages. 

Meilleur score parisien dans le 13e

La candidate du Front national réalise son meilleur score dans le 13e arrondissement de Paris avec 6,48%. Marine Le Pen enregistre par contre son plus mauvais score parisien dans le 6e arrondissement avec seulement 3,22% des suffrage. Un arrondissement où Emmanuel Macron réalise au contraire l'un de ses meilleurs scores de la capitale avec plus de 45% des votes.

Ce vote marque un rejet du parti d'extrême droite à Paris, où les électeurs ont largement plébiscité Emmanuel Macron qui atteint 34,84% avec un score atteignant 45,59% dans le 9e arrondissement. Certains arrondissements restent au contraire. Traditionnellement, le parti de Marine Le Pen recueille moins de suffrages dans les grandes villes que dans les zones rurales. 

Sur Twitter, Emmanuel Grégoire, le premier secrétaire de la fédération PS de Paris s'est réjouit de ces faibles scores dans la capitale malgré la défaite du candidat socialiste Benoît Hamon qui arrive en 4e position à Paris derrière Emmanuel Macron, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon. 

Carole Blanchard