BFMTV

Élection présidentielle: ces élus qui parrainent Alain Juppé

Alain Juppé à Bordeaux le 1er février 2017

Alain Juppé à Bordeaux le 1er février 2017 - Georges Gobet-AFP

Jean-Pierre Grand, Georges Fenech, Franck Riester ou encore Marie-Claude Jarrot ont annoncé qu'ils parraineront, non pas François Fillon, mais Alain Juppé. Sur le site du conseil constitutionnel, le maire de Bordeaux comptabilise officiellement un soutien.

Ils ont décidé de parrainer Alain Juppé. Du sénateur Jean-Pierre Grand au député Georges Fenech, en passant par Franck Riester, un certain nombre d'élus Les Républicains ont assuré soutenir non pas le candidat officiel de la droite, François Fillon, mais son challenger et candidat malheureux au second tour de la primaire, Alain Juppé.

Des appels au retrait de François Fillon

Le conseil constitutionnel a confirmé au Parisien avoir reçu des parrainages en faveur du maire de Bordeaux. Et indique: "on les garde et on attend pour le moment". Dans un premier temps ce vendredi, les soutiens en faveur d'Alain Juppé n'étaient pas affichés sur le site. Mais en fin de matinée, Alors que les parrainages de Yannick Jadot - qui n'est plus candidat - étaient toujours publiés, le compteur du maire de Bordeaux en a affiché un.

Georges Fenech a été le premier à réclamer le retrait de François Fillon après les révélations sur des soupçons d'emplois fictifs. Le député du Rhône a appelé jeudi les élus à parrainer le maire de Bordeaux, "seul homme d'État et d'expérience en capacité d'éviter les dangers du populisme et de l'aventure, et de faire triompher le projet de redressement du pays attendu par les Français."

Dans le sillage des défections de Bruno Le Maire et ses fidèles mercredi, l'un d'eux, Franck Riester, député de Seine-et-Marne, a tweeté une photo de son parrainage à Alain Juppé: "Il est encore temps de sauver l'alternance!"

"Il est nécessaire que d'ici le 17 mars Alain Juppé ait les 500 signatures qui lui permettraient de se présenter à l'élection présidentielle", a indiqué Marie-Claude Jarrot, maire LR de Montceau-Les-Mines, sur BFMTV. "Parce qu'il est un homme de raison, parce qu'il a une grande capacité à ressembler, j'espère que chacun aura ce sursaut collectif à faire en sorte qu'Alain Juppé puisse être notre candidat", a également assuré Pierre-Yves Bournazel, conseiller LR de Paris. Officiellement, Alain Juppé reste silencieux sur ses ambitions, mais la grande majorité de ses proches a décidé de quitter la campagne de François Fillon.

Céline Hussonnois-Alaya