BFMTV

Municipales: un maire soupçonné de fraude dans la Meuse

Le maire de Lignières-sur-Aire, dans la Meuse, est soupçonné d'avoir fraudé aux dernières municipales. (photo d'illustration)

Le maire de Lignières-sur-Aire, dans la Meuse, est soupçonné d'avoir fraudé aux dernières municipales. (photo d'illustration) - -

Une information judiciaire a été ouverte à l'encontre de Guy Aubry, le maire d'une petite commune de la Meuse, soupçonné d'avoir fraudé lors des dernières élections municipales, en mars.

Guy Aubry a-t-il redoublé d'ingéniosité pour parvenir à falsifier les résultats des municipales? Le maire de Lignières-sur-Aire, un petit village de la Meuse qui ne compte que 49 habitants, est soupçonné d'avoir falsifié le résultat en sa faveur lors des dernières élections municipales, a indiqué ce jeudi le parquet de Bar-le-Duc.

"Un certain nombre d'éléments troublants permettent de penser qu'il y a eu peut-être fraude de la part du maire", a ainsi déclaré le procureur à Bar-le-Duc, Rémi Coutin, qui a ouvert une information judiciaire.

Remplacement de bulletins et colistier malvoyant

Maire du village depuis 2001, Guy Aubry est soupçonné d'avoir remplacé dans l'urne des bulletins de vote pour la liste concurrente par des bulletins en sa faveur, lors du premier tour des élections municipales le 23 mars, a dit le procureur.

Guy Aubry avait remporté le scrutin par 28 voix sur 39 suffrages exprimés. Or, dans les heures ayant suivi l'annonce du résultat, 24 électeurs ont attesté sur l'honneur avoir voté pour son adversaire, puis maintenu leurs déclarations devant les gendarmes, selon Rémi Coutin. Ainsi, le maire sortant n'aurait dû recueillir que 15 voix et perdre l'élection.

Guy Aubry avait par ailleurs "changé les tours de garde" du bureau de vote au dernier moment pour se trouver seul à la mi-journée "avec un colistier malvoyant", a ajouté le magistrat. Il aurait également procédé seul à la destruction des bulletins de vote après le scrutin, alors que la loi électorale stipule que plusieurs électeurs doivent y assister, toujours selon le procureur.

Un double des clés des urnes?

Le parquet s'interroge aussi la question de la confection éventuelle d'un double du jeu de clés des urnes par le maire. Le rival malheureux du maire a déposé deux plaintes, l'une auprès du parquet de Bar-le-Duc et l'autre devant le tribunal administratif de Nancy.

Interpellé par les gendarmes et placé en garde à vue en début de semaine, Guy Aubry est sous contrôle judiciaire. L'auteur d'une fraude électorale est passible de 5 ans de prison. "C'est très rare" en France, "en 15 ans de carrière c'est la première fois que je vois une infraction de cette nature", a dit Rémi Coutin.

A.S. avec AFP