BFMTV

Municipales: Chalus, village sous tutelle faute de candidats

BFMTV

Le village de Chalus, 180 habitants, est au centre des regards: aucun candidat ne s'y est déclaré pour les élections municipales cette année. Et le maire sortant, à 71 ans, ne veut pas rempiler pour un nouveau mandat. C'est la première fois que cela se produit dans le département. La loi du 17 mai 2013 qui impose de faire acte de candidature pour être élu a compliqué la donne dans les communes de moins de 1.000 habitants.

Pour l'heure, à Chalus, trois personnes nommées par la préfecture administreront la commune pendant deux mois. Cette délégation, dont la mission principale est d'organiser de nouvelles élections, a des prérogatives très limitées: impossible de faire voter un budget, de signer des contrats ou d'embaucher du personnel.

Même cas de figure à Saint Jean en Val, autre commune du Puy-de-Dôme sans maire. Il y a bien eu des candidats élus au premier tour dimanche, mais les élus ont démissionné mardi. La sous-préfecture ignore pourquoi, "un conseil municipal n'étant pas obligé de motiver sa décision de se dissoudre".

>> Municipales 2014: tous les sondages

A. K. avec AFP