BFMTV

Municipales à Paris: Baroin et Sarkozy soutiendront Rachida Dati pendant sa campagne

BFMTV
L'ancien président de la République participera notamment au meeting de la tête de liste Les Républicains le 3 mars prochain.

L'ex-président Nicolas Sarkozy et l'ancien ministre Les Républicains François Baroin viendront soutenir Rachida Dati pour les municipales à Paris dans les jours à venir, a annoncé lundi la candidate Les Républicains.

François Baroin, cité par certains de ses pairs comme possible candidat à la présidentielle de 2022, viendra dès mardi dans le 11e arrondissement pour soutenir la tête de liste et directrice de campagne de Rachida Dati, Nelly Garnier, en présence de Mme Dati, a indiqué la candidate LR lors d'une conférence de presse pour présenter son programme.

Candidat à la mairie de Troyes, François Baroin viendra également épauler le 3 mars la patronne de LR à Paris Agnès Evren, tête de liste dans le 15e arrondissement, a précisé cette dernière.

Un déjeuner est par ailleurs prévu entre Mme Dati, Mme Evren et Nicolas Sarkozy, qui sera présent au meeting de Mme Dati le 9 mars, à six jours du premier tour.

"On se voit, on se parle, il y a des choses qui se font. Mais je ne prends pas de cours particuliers et je ne suis pas sous tutelle (ou) sous tuteur", même si "c'est un honneur que (Nicolas Sarkozy) soit présent à notre meeting du 9 mars", a commenté Mme Dati.

Dati se voit en "seule alternative" à Anne Hidalgo

A propos de sa nouvelle adversaire LaREM Agnès Buzyn, Rachida Dati a affirmé que "s'improviser maire de Paris c'est très dangereux" parce qu'"on aggrave la défiance". "Construire un projet ce n'est pas comme l'apprendre", a cinglé la candidate LR, talonnée dans certains sondages par Agnès Buzyn, qui a remplacé au pied levé Benjamin Griveaux, contraint d'abandonner la course après la diffusion de vidéos à caractère sexuel.

Rachida Dati estime qu'elle est "la seule alternative" à la maire socialiste sortante Anne Hidalgo.

"Je ne pense pas qu'on rassemble avec de l'eau tiède", a-t-elle déclaré en présentant son programme, qu'elle a déjà égrené au fil de sa campagne et développé dans Le Parisien dimanche.

Rachida Dati propose notamment une police municipale armée, avec des antennes dans chaque arrondissement, le triplement du nombre de caméras, la création d'un poste d'"adjoint aux victimes" chargé de les accompagner sur le plan procédural et psychologique, ou donnant davantage de pouvoirs aux maires d'arrondissement...

dossier :

Nicolas Sarkozy

Ju. M. avec AFP