BFMTV

Montpellier: Moure en tête, mais le dissident PS progresse

Jean-Pierre Moure, candidat socialiste à la mairie de Montpellier.

Jean-Pierre Moure, candidat socialiste à la mairie de Montpellier. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Face au candidat socialiste officiel, Philippe Saurel progresse. Dans tous les cas, la gauche n'a pas de souci à se faire pour les élection municipales à Montpellier.

Le dissident socialiste Philippe Saurel continue à progresser et atteint 21% des intentions de vote au premier tour des élections municipales à Montpellier, le candidat officiel du PS Jean-Pierre Moure restant en tête, selon un sondage Ifop publié mardi par le quotidien Midi Libre.

Dans cette étude réalisée du 13 au 15 mars pour le quotidien et France Bleu, Philippe Saurel est le seul parmi les principaux candidats à grimper par rapport au précédent sondage réalisé en février par le même institut.

Ainsi, le candidat officiel du PS, le président de l'agglomération de Montpellier, Jean-Pierre Moure Moure, qui conduit une liste commune avec Europe Écologie-les Verts (EELV), reste en tête mais glisse de trois points, de 31% à 28%, malgré un accord avec des responsables communistes.

Jean-Pierre Moure en tête en cas de quadrangulaire

La tête de liste UMP-UDI-Modem, Jacques Domergue, perd lui deux points à 24%, probablement en raison de la présence d'une autre liste centriste, menée par le patron de la fédération héraultaise de l'UDI, Joseph Francis, qui récolte 2,5% des intentions de vote.

La liste de France Jamet pour le Front national, qui avait auparavant enregistré une baisse de trois points de 16 à 13%, se redresse un peu avec 14% des intentions de vote.

Enfin, le Front de gauche recule de deux points à 8%, en raison de l'apparition des listes de Lutte ouvrière (0,5%), du NPA (1,5%) et du Parti ouvrier indépendant (POI, 0,5%) qui n'avaient pas été testées auparavant.

Au second tour, dans l'hypothèse d'une quadrangulaire, Jean-Pierre Moure s'imposerait avec 38% devant Jacques Domergue (26%), Pjhilippe Saurel (23%) et France Jamet (13%).

Le sondage a été effectué par téléphone auprès d'un échantillon de 602 personnes représentatif de la population inscrite sur les listes électorales de la ville de Montpellier (méthode des quotas). La marge d'erreur n'a pas été communiquée par Le Midi Libre. La notice complète est disponible auprès de la commission des sondages.

L. B. avec AFP