BFMTV

Législatives: la ministre Annick Girardin en ballotage inconfortable

Annick Girardin avait été élue dès le premier tour en 2012.

Annick Girardin avait été élue dès le premier tour en 2012. - STEPHANE DE SAKUTIN - AFP

La partie s'annonce serrée pour la ministre des Outre-mer, à égalité avec son adversaire de droite au premier tour des législatives.

Elle avait été élue dès le premier tour en 2012. Cinq ans plus tard, la configuration est bien moins favorable pour Annick Girardin à l'issue du premier tour des législatives.

La candidate du Parti radical de gauche (PRG) et députée sortante de Saint-Pierre-et-Miquelon a récolté 41,59% des voix samedi. Soit exactement le même score que son adversaire de droite, Stéphane Lenormand, le président du conseil territorial de l'archipel. Le tout dans un contexte de forte participation (59,45%).

Le deuxième tour pourrait dépendre de la consigne d'un candidat sans étiquette, arrivé en troisième position. Denis Vigneau-Dugué, 10,90% des suffrages, a indiqué samedi qu'il appellerait lundi les électeurs à "voter pour l'un des deux candidats sous condition".

Annick Girardin va devoir batailler pour l'emporter, sous peine de perdre son portefeuille à l'Outre-mer, comme le veut la règle instaurée par Emmanuel Macron.

Le second tour aura lieu samedi, avec un jour d'avance sur la métropole.

G. de V. avec AFP