BFMTV

Législatives: la gauche marginalisée à Paris

George Pau-Langevin est la seule socialiste à avoir été élue dimanche soir à Paris.

George Pau-Langevin est la seule socialiste à avoir été élue dimanche soir à Paris. - Bertrand Guay - AFP

Au lendemain du second tour des élections législatives, la gauche ne détient plus que deux sièges contre douze lors de la précédente mandature.

La déroute est totale pour la gauche. La vague En marche a complètement submergé dimanche soir la capitale au second tour des élections législatives. Sur les douze sièges jusqu'alors acquis à la gauche (PS et EELV), il n’en reste plus que deux.

George Pau-Langevin est ainsi la seule rescapée du Parti socialiste. L’ancienne ministre des Outre-mer est parvenue à s’imposer à 60,29% dans la 15e circonscription contre le candidat de la France insoumise Mehdi Kemoune (37,71%). Dans cette circonscription où elle était déjà arrivée en tête au premier tour, la République en marche n’avait présenté aucun candidat.

Dans la 17e circonscription, Danièle Obono de la France insoumise sera l’autre représentante de la gauche parisienne à l’Assemblée nationale. Sur le fil et à seulement 319 voix d’écart, la candidate du parti de Jean-Luc Mélenchon l’a emporté face à Béatrice Faillés de la République en marche.

La géographie politique rebattue à Paris

Ces scores de la gauche, rebattent les cartes de la géographie politique parisienne avec désormais 12 députés la République en marche auxquels s'ajoutent la ministre Marielle de Sarnez (Modem) mais aussi Pierre-Yves Bournazel, candidat investi par Les Républicains mais qui a revendiqué le soutien du Premier ministre Edouard Philippe.

Ce nouveau paysage pourra se traduire par un déficit d'appui politique au plan national pour Anne Hidalgo, à l'heure des municipales de 2020. Si l'exécutif parisien continue d'afficher son unité malgré le soutien de plusieurs adjoints à Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, le recul de la gauche pourrait être défavorable à la maire de Paris. D'autant que le nouveau député En marche de la 5e circonscription Benjamin Griveaux serait pressenti en coulisses pour mener la bataille des municipales sous la bannière d'Emmanuel Macron. Anne Hidalgo devra alors tenter de rassembler tous ses soutiens au sein de la majorité municipale.

Carole Blanchard