BFMTV

Debout la France-Le Pen: le divorce semble acté

Nicolas Dupont-Aignan affirmait qu'un accord avait été passé, ce que contredisait Marine Le Pen.

Nicolas Dupont-Aignan affirmait qu'un accord avait été passé, ce que contredisait Marine Le Pen. - AFP

Le Front national a décidé de ré-investir des candidats aux Législatives dans des circonscriptions où leur candidature avait été suspendue après le ralliement de Debout la France lors de l'entre-deux tours. Samedi, le conseil national du parti de Nicolas Dupont-Aignan a acté des candidatures dans la quasi-totalité des circonscriptions.

Le mariage entre le Front national et Debout la France aura été de courte durée. Le parti de Marine Le Pen a annoncé à ses cadres qu'il réinvestirait tous ses candidats aux législatives dont la candidature avait été "suspendue" après le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à la finaliste de la présidentielle avant le second tour de la présidentielle. L'information a été communiquée dans un mail, que l'AFP a pu consulter.

"L'accord politique conclu avec nos partenaires de Debout la France n'inclura aucun retrait réciproque dès le premier tour des élections législatives, explique le communiqué. Le Front national présentera donc des candidats dans la totalité des 577 circonscriptions." Toutefois, malgré la rupture de cette alliance nouvelle, "l'unité au second tour" des Législatives en cas de qualification de l'un ou de l'autre candidat sera favorisé.

"Unité du parti"

Samedi, le conseil national de Debout la France a pris la décision d'investir des candidats dans la plupart des circonscriptions. "Il a investi ses candidats qui seront présents dans la quasi-totalité des circonscriptions, comme cela a toujours été prévu, explique un communiqué. L'unité du mouvement a été préservée après un vote sur les investitures." Après le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan au Front national, plusieurs voix, au sein de son parti c'étaient élevées pour dénoncer cette alliance. Le vice-président avait présenté sa démission. 

Le président du parti avait jusqu'alors assuré qu'un accord avait été passé après son ralliement à Marine Le Pen. Nicolas Dupont-Aignan avait répondu par l'affirmative à la question de savoir si 50 circonscriptions avaient été choisies pour éviter un duel Debout la France - Front National. "Pour l'instant, ce débat n'a pas eu lieu. Chacun présente ses candidats et nous verrons bien ce qui se passera. L'important, pour l'instant, c'est la présidentielle", avait de son côté déclaré Marine Le Pen. 

J.C.