BFMTV

Européennes: Valls s'investit pour limiter la casse au PS

Martin Schulz et Manuel Valls le 4 avril 2014 à Matignon.

Martin Schulz et Manuel Valls le 4 avril 2014 à Matignon. - -

Le Premier ministre s'apprête à participer jeudi à une série de meetings en vue des élections européennes. Objectif: tenter d'éviter une défaite trop importante pour le Parti socialiste.

Jeudi soir marque l'entrée de Manuel Valls dans la campagne des élections européennes. Le Premier ministre participera à un meeting à Lille, aux côtés du premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis et de la maire Martine Aubry.

La présence de Manuel Valls, qui continue de bénéficier de la faveur de l'opinion, semble apporter du réconfort aux socialistes. "Sa présence est une valeur ajoutée", assure à BFMTV.com Gilles Pargneaux, premier secrétaire du PS dans le Nord et tête de liste dans le Nord-Ouest. "C'est un Premier ministre qui a de la volonté et de la détermination, et on en a grand besoin en ce moment".

Un contexte national "pas facile"

Car pour le parti au pouvoir, il s'agira surtout de limiter la casse, moins de deux mois après la déroute des élections municipales. Le contexte national n'est "pas facile", reconnaît la tête de liste Nord-Ouest. Le parti souffre aussi de la popularité en chute libre du gouvernement et de François Hollande. "Mais nous sommes là pour dire aux gens de ne pas se tromper d'élection: grâce à l'Europe, nous pouvons changer leur vie quotidienne", rappelle Gilles Pargneaux.

Dans les sondages, le PS est crédité de 16% des voix environ. Un niveau voisin de celui de 2009, alors vécu comme un cataclysme. Dans tous les sondages, les socialistes ont décroché de cinq points au moins par rapport à l'UMP et au FN, si bien que Yves-Marie Cann, de l'Institut CSA, juge "extrêmement difficile" qu'ils ne soient pas devancés par l'extrême droite.

"Il n'y a pas de crainte à avoir, il y a des combats politiques à mener", philosophe Gilles Pargneaux, qui affrontera dans sa circonscription Marine Le Pen – "la grande absente au Parlement" selon lui. Isabelle Thomas, tête de liste socialiste dans l'Ouest, préfère souligner dans le Nouvel Obs le duel entre Martin Schulz et Jean-Claude Juncker. "Cette élection est une occasion historique et on ramène une nouvelle fois tout au niveau national", regrette-t-elle.

L'Allemand Martin Schulz, candidat du Parti socialiste européen à la présidence de la commission européenne, concentre lui aussi les derniers espoirs socialistes. Présent dans de nombreux meetings en France, il est mis en avant avec soin dans la campagne. En personnifiant l'élection autour de sa personne, le PS espère limiter l'abstention, généralement forte aux élections européennes - elle avait frôlé les 60% en 2009. Et pourquoi pas, faire oublier la morosité ambiante en France.

BFMTV vous fait vivre en direct la dernière ligne droite de la campagne des élections européennes, en couvrant six grands meetings avant le 25 mai et en retransmettant les discours des grands leaders à chacun de ces meetings.

Ariane Kujawski