BFMTV

Élections municipales: à Bordeaux, les écologistes au coude à coude avec le successeur d'Alain Juppé

Nicolas Florian, maire LR de Bordeaux, en mars 2019

Nicolas Florian, maire LR de Bordeaux, en mars 2019 - NICOLAS TUCAT / AFP

Le maire sortant Nicolas Florian, investi par Les Républicains, obtiendrait un peu plus de 34% selon les premières estimations, à égalité avec le candidat EELV Pierre Hurmic.

Coup dur pour le successeur d'Alain Juppé à Bordeaux. Selon les premières estimations, le maire sortant Nicolas Florian, investi par Les Républicains, joue un match très serré avec ses adversaires écologistes aux élections municipales. Allié au MoDem, l'édile LR ne devance la tête de liste EELV Pierre Hurmic que de 96 voix avec 34,56% contre 34,48% des voix. 

Ils distancent ainsi le candidat La République en marche, Thomas Cazenave, et le trotskiste Philippe Poutou, soutenu par La France insoumise. Les deux peuvent se maintenir pour un éventuel second tour, le premier ayant obtenu 12,69% et le second, 11,77%.

Si le second tour devait avoir lieu, son déroulement pourrait donc beaucoup dépendre du choix de Thomas Cazenave. Alors que le MoDem, principal allié de LaREM à l'échelle nationale, soutient activement Nicolas Florian, les marcheurs bordelais ne voyaient pas les choses du même œil et penchaient davantage à gauche de l'échiquier politique local. De quoi potentiellement augurer, selon certains, d'un éventuel rapprochement avec les écologistes. 

Jules Pecnard