BFMTV

Efficacité des tests salivaires: Véran "espère les résultats dans les prochains jours"

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d'une conférence de presse consacrée au Covid-19, le 27 août 2020.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d'une conférence de presse consacrée au Covid-19, le 27 août 2020. - BFMTV

"Ces tests salivaires doivent être encore validés sur le plan scientifique pour être fiabilisés", a prévenu le ministre de la Santé ce jeudi.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé e jeudi vouloir "monter à court terme à un million de tests par semaine" pour juguler l'épidémie de Covid-19 en France, contre plus de 800.000 actuellement. Cette politique de dépistage s'accompagne d'une politique d'innovation dans la recherche, notamment au sujet des nouveaux types de tests salivaires développés.

Si l'intérêt actuel se porte beaucoup sur l'élaboration d'un médicament ou vaccin contre le coronavirus, "l'innovation concerne aussi la biologie médicale de manière à faciliter les tests", a expliqué le ministre de la Santé.

"Je pense notamment aux tests salivaires qui pourraient être demain des tests rapides, faciles", et moins désagréables que ceux impliquant la présence d'un écouvillon au fond des fosses nasales, puisqu'ils se feraient plus simplement avec de la salive. Ils augmenteraient également notre capacité de tests.

Des résultats d'ici quelques jours?

"Mais ces tests salivaires doivent être encore validés sur le plan scientifique pour être fiabilisés", prévient Olivier Véran. "Des études sont en cours à Paris mais également en Guyane et dans d'autres endroits en France pour répondre à une question: trouve-t-on autant de virus dans la salive qu'au fond des fosses nasales?", a encore détaillé le ministre de la Santé.

Selon lui, des études sont en cours pour comparer l'efficacité d'un prélèvement par voie nasopharyngée avec un prélèvement oropharyngé. "J'ai saisi les autorités scientifiques pour qu'elles émettent un certain nombre de recommandations, j'espère les résultats dans les prochains jours", a précisé Olivier Véran.

"Ces tests là ne sont pas fiables", déclarait le 21 juillet sur BFMTV le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy. "On ne sait pas encore la fiabilité du prélèvement salivaire par rapport au prélèvement nasopharyngé (...) On va évoluer, d'ici fin août, je pense qu'on aura ces tests", avait-il dit.
"Nos chercheurs travaillent, croyez-le, d'arrache-pied", a rappelé le ministre de la Santé. "J'entends les impatiences, mais je le redis le temps scientifique, le temps médical n'est pas le temps politique".
Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV