BFMTV

Démission de Bruno Julliard: "nul n'est irremplaçable", juge Emmanuel Grégoire

Emmanuel Grégoire, nouveau premier adjoint d'Anne Hidalgo était l'invité de BFM Paris ce jeudi. Il est revenu sur la démission fracassante de son prédécesseur Bruno Julliard.

Trois jours après la démission de Bruno Julliard de la mairie de Paris, la pilule est toujours dure à avaler pour ses anciens collègues. "C'est un coup dur affectif pour beaucoup d'entre nous", reconnaît Emmanuel Grégoire, nommé à son poste de premier adjoint par Anne Hidalgo. 

"C'est un coup dur pour nous parce qu'il était le chef d'orchestre de l'équipe. Il a pensé que la partition n'était plus bonne ou qu'il n'était plus capable de la mener, c'est désormais ma mission et je le fais avec enthousiasme", poursuit le nouveau bras droit de la maire de Paris.

"L'ambiance est désormais au travail (...). Dans la vie nul n'est irremplaçable, je m'inclus dedans", tranche-t-il comme pour tourner la page de cet épisode. 

Des "difficultés" sur certains dossiers

Si ce départ a pris de court Anne Hidalgo et son équipe, pour Emmanuel Grégoire, il ne remet pas en cause la politique menée par la maire de Paris ni sa méthode, pourtant pointée du doigt par Bruno Julliard à son départ.

"Ce n'est pas un sujet de méthode. Ceux qui critiquent la méthode, sont ceux qui ne trouvent pas d'angle sur le fond et qui donc utilisent la méthode pour faire croire que ça ne va pas", estime Emmanuel Grégoire. 

Le nouveau premier adjoint reconnaît malgré tout "des difficultés" sur certains dossiers comme celui du Vélib', il s'en remet à la décision des Parisiens. "En la matière, le juge de paix, ce sont les citoyens et c'est à la fin du mandat que ça se verra", juge-t-il. 

Anne Hidalgo sera maire "jusqu'au dernier jour"

Si les candidats commencent à se dévoiler en vue des élections municipales de 2020, Emmanuel Grégoire assure que "le temps n'est pas venu de la campagne".

"La ville de Paris est toujours quelque chose qui a attiré les appétits, donc laissons les gourmands s'y intéresser. Nous, nous sommes en responsabilité, la maire de Paris, elle le sera jusqu'au dernier jour", ajoute-t-il. 

Pourtant Anne Hidalgo semblait être sur le point de s'engager pour 2020, la maire de Paris ayant demandé à Bruno Julliard de devenir son directeur de campagne. Emmanuel Grégoire assurera-t-il ce rôle? "Le jour où Anne Hidalgo aura décidé d'être en campagne, elle me dira ce qu'elle souhaite que je fasse à ses côtés", conclut-il.

Carole Blanchard