BFMTV

Coupure d'électricité sauvage dans le Val-de-Marne: Denormandie fustige une action "irresponsable" de la CGT

La CGT-Énergie du Val-de-Marne a revendiqué cette action effectuée ce mardi matin dans le secteur de Rungis.

Surprise au réveil pour les habitants du secteur de Rungis. Les riverains du Val-de-Marne, au sud de Paris, ont été privés d'électricité. Une action revendiquée par la branche énergie de la CGT du département pour protester contre la réforme des retraites, abondamment dénoncée par le syndicat avec la mobilisation entamée depuis le 5 décembre.

"C'est scandaleux, je le dis très clairement, c'est en plus irresponsable", s'est agacé ce mardi le ministre chargé de la Ville et du Logement Julien Denormandie, invité de BFMTV-RMC.

"Vous imaginez non seulement le désagrément, mais parfois la mise en danger des personnes, quand vous êtes dans un ascenseur et que tout d'un coup le courant s'arrête, quand vous êtes sous assistance respiratoire et que chez vous, vous avez besoin des machines à oxygène, et que le courant s'arrête", a renchéri le ministre.

Pour la CGT, "ce n'est pas la fin du monde"

Sur RMC, le syndicaliste Franck Jouano, représentant de la CGT-Énergie du Val-de-Marne, a relativisé l'action en justifiant que ce n'était "pas la fin du monde". Une petite phrase mal passée auprès de Julien Denormandie qui veut que "le leader de la centrale (Philippe Martinez, ndlr) dénonce clairement" ces actes.

Clarisse Martin