BFMTV

Coronavirus: jusqu'à 1000 euros de prime exceptionnelle pour certains salariés de l'Education nationale

Reprise des cours dans une école de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis, le 14 mai 2020

Reprise des cours dans une école de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis, le 14 mai 2020 - MARTIN BUREAU / AFP

Trois niveaux de primes vont être versés, en une fois, à des salariés de l'Education nationale particulièrement mobilisés pendant la crise du coronavirus.

Certains salariés de l'Education nationale mobilisés pendant la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus vont percevoir une prime exceptionnelle, a indiqué le ministère de l'Education nationale à BFMTV, confirmant une information de Paris Match.

Il s’agit de "récompenser ceux qui ont eu un surcroît de travail et qui ont été très impliqués" dans la gestion de la crise liée au coronavirus, a indiqué le ministère à l'hebdomadaire.

Trois échelons de prime

La prime sera échelonnée selon trois niveaux différents. Elle sera de 1000 euros maximum et sera accordée à entre 60.000 et 65.000 salariés, dont une majorité d'enseignants. 

Dans le détail, elle concernera donc en majorité des enseignants, mais aussi d'autres personnels tels que des infirmiers, personnels administratifs et informaticiens qui ont continués à être mobilisés pendant le confinement.

Prime non-imposable

Cette prime sera versée en une fois, et son montant sera déterminé en fonction du temps d'investissement des personnels. Ce sont les académies qui seront chargées de déterminer qui pourra la percevoir.

Ce dispositif devrait coûter une cinquantaine de millions d'euros. La prime sera exonérée de cotisations et de contributions sociales ainsi que d'impôt sur le revenu, selon le décret paru au Journal officiel du 15 mai.

Véronique Fèvre avec Clarisse Martin