BFMTV

Castaner ou Le Gendre, qui pour présider le groupe des députés LaREM?

Christophe Castaner à l'Assemblée nationale lors des questions au gouvernement, le 16 juin 2020 à Paris

Christophe Castaner à l'Assemblée nationale lors des questions au gouvernement, le 16 juin 2020 à Paris - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP

Le prédécesseur de Gérald Darmanin, débarqué du gouvernement, pourrait récupérer son siège au Palais-Bourbon. Un premier pas vers la présidence du groupe majoritaire?

Il avait été réélu confortablement dans la deuxième circonscription des Alpes-de-Haute-Provence en 2017, avec 61,57% des suffrages. Trois ans après sa réélection, bien qu'il n'a pas siégé à l'Assemblée nationale sous cette législature du fait de ses postes successifs au gouvernement, Christophe Castaner pourrait-il faire son retour dans les travées du Palais-Bourbon?

L'intéressé n'en a pas publiquement émis le souhait à cette heure. Depuis lundi, l'ancien socialiste a quitté le ministère de l'Intérieur. Le nouveau Premier ministre Jean Castex a préféré installer place Beauvau son ancien homologue de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin.

Dès lors, quelle va être la suite pour Christophe Castaner? Des rumeurs évoquent la possibilité de prendre la tête du groupe des députés La République en marche (LaREM), occupée par Gilles Le Gendre. Encore faudrait-il donc qu'il revienne sièger à la Chambre haute au préalable.

"J'ai reçu beaucoup de messages de soutien, cela est toujours agréable. Certains ont évoqué le groupe", a confié Christophe Castaner au Monde. "Mais le groupe a un président: Gilles Le Gendre", a-t-il toutefois pris soin de préciser.

Gilles Le Gendre a été élu à la tête du groupe à l'automne 2018. Il succédait à Richard Ferrand, qui avait été élu à la présidence de l'Assemblée nationale. Juridiquement, personne ne peut l'obliger à quitter son poste. Politiquement, c'est une autre paire de manches.

Depuis début juin et la fuite d'une note secrète sur le remaniement, révélée par Marianne, le président de groupe apparaît durablement fragilisé. De là à rendre son mandat? De surcroît, le parti présidentiel a perdu la majorité absolue à l'Assemblée avec la création d'un neuvième groupe.

"Ca fait partie de cet espèce de fantasme de 'on a remanié le gouvernement, on va remanier le groupe'", balaye auprès de BFMTV.com Bruno Bonnell, député LaREM du Rhône, qui estime que la présidence d'un tel groupe est "probablement l'exercice managérial le plus complexe".

"S'il choisit de partir, il y aura une élection", ajoute le parlementaire de la majorité, estimant que "Casta" aurait la "puissance" nécessaire pour occuper ce poste. "Mais il faudrait qu'il ait envie de le faire", ajoute Bruno Bonnell. Officiellement donc, Gilles Le Gendre n'est pas sur le départ.

"J'ai été élu, puis réélu par une très large majorité de mes collègues et mon mandat court jusqu'à la fin du quinquennat", a coupé court Le Gendre, cité par Le Monde.

Mais si cette éventualité devenait réalité, plusieurs personnalités, comme François de Rugy, Olivia Grégoire, Yaël Braun-Pivet ou encore Roland Lescure, pourraient être en lice.

Clarisse Martin Journaliste BFMTV