BFMTV

CAFE POLITIQUE - Quand une ministre prescrit "des vacances" à Hollande

Pas de doutes pour Michèle Delaunay: François Hollande a besoin de vacances.

Pas de doutes pour Michèle Delaunay: François Hollande a besoin de vacances. - -

Chaque matin, BFMTV.com sélectionne pour vous le meilleur de l'actualité politique. Au menu ce vendredi, la rentrée 2014 des ministres, et les vœux de Bertinotti pour un retour de Ségolène Royal.

A Paris, un accord qui fait des vagues

Décidément, l’accord conclu entre Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-Louis Borloo pour l’UDI et Marielle de Sarnez pour le MoDem ne fait pas que des heureux. Après Roxane Decorte qui annonce créer une liste dissidente le 1er janvier après son éviction dans le 18e, c’est cette fois le parti chrétien-démocrate de Christine Boutin qui proteste. Son candidat Franck Margain, qui a obtenu 10% des voix aux primaires et devait obtenir une 2e place sur la liste UMP dans le 12e arrondissement, se voit finalement évincé au profit du MoDem François Haab. De quoi déclencher la colère du petit parti.

"Ce choix est tout simplement déloyal et inacceptable à l’égard de l’électorat que nous représentons, et qui, de plus, est indispensable pour gagner la Mairie de Paris!", a écrit le président du PCD, Jean-Frédéric Poisson, sur son site. "Nous sollicitons dès aujourd’hui une entrevue avec Nathalie Kosciusko-Morizet afin d’organiser cet indispensable rassemblement (…). Si tel n’était pas le cas, le PCD prendrait toutes ses responsabilités vis-à-vis de ses électeurs".

Delaunay prescrit des vacances à Hollande

Pas de doutes pour Michèle Delaunay: François Hollande a besoin de vacances. Jeudi sur son blog, repéré par Le Lab, la ministre déléguée aux personnes âgées, toujours prompte à défendre le chef de l’Etat, lui écrit: "Un mot de gentil petit docteur. Hollande ne s’est autorisé aucune pause pour 'reconstituer la force de travail'.

"Il revenait pour ces vœux d’Arabie Saoudite, nous serons demain autour de lui pour un premier Conseil des Ministres de 2014. J’admire sa force de travail mais je la redoute aussi, le travail est en effet une force mais la tension dont il est entouré la transforme en risque."

Rentrée des classes pour les ministres

Ce vendredi, c'est la rentrée pour les ministres. Et l'Elysée est fin prête pour les accueillir au premier conseil des ministres de 2014. De quoi donner le vertige, comme cette courte vidéo postée sur le compte officiel du palais présidentiel (attention, ça tourne)

Il défend Dieudonné et doit démissionner des MJS

Soutenir Dieudonné lorsqu’on est membre des jeunes socialistes peut faire tâche. Anthony Cortes, animateur départemental du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) est intervenu il y a quelques jours sur Twitter pour dénoncer la décision de Manuel Valls de faire interdire les spectacles de Dieudonné. "J’ai honte de mon ministre de l’Intérieur", avait-il écrit, ajoutant: "ceux qui favorisent le trouble à l’ordre public ne sont pas ceux que l’on croit".

Des tweets effacés depuis, et suivis d’excuses: "J'ai conscience que les propos que j'ai pu tenir ont pu choquer et je m'en excuse. Ils n'engagent en aucun cas le MJS", a-t-il écrit le 29 décembre dernier. Trop tard: Anthony Cortes a démissionné des MJS, "parce que ça prenait trop d'ampleur".

J'ai conscience que les propos que j'ai pu tenir ont pu choquer et je m'en excuse. Ils n'engagent en aucun cas le MJS.
— Anthony Cortes (@Antho_Cortes) 29 Décembre 2013

"Mais maladresse ou pas, quand on a un niveau de responsabilité qui était le sien, quand on exprime une opinion, on est leader d'un collectif", a déclaré de son côté le responsable départemental du PS, Jacqes Cresta.

Ségolène, reviens!

Ségolène Royal doit-elle faire partie du prochain gouvernement? A cette question, Dominique Bertinotti, ministre de la Famille, ne répond pas directement - mais sa réponse vendredi sur BFMTV était pourtant claire: "Ce que je souhaite, c’est que la voix politique de Ségolène Royal puisse être de nouveau entendue, car la gauche a besoin pour réussir de tous ses talents, et Ségolène Royal est l’un d’eux."

Proche de l'ancienne épouse de François Hollande, Dominique Bertinotti est même sûre qu'elle "contribuera au succès de la gauche."

A. K.