BFMTV

Bayrou flatte Juppé mais éreinte la droite

François Bayrou le 15 mai 2014 à Paris

François Bayrou le 15 mai 2014 à Paris - -

Dans la presse, François Bayrou a réaffirmé la relation qui le lie à Alain Juppé mais a eu la dent dure envers Nicolas Sarkozy et le reste de l'opposition.

François Bayrou, président du MoDem, a déclaré ce 10 juillet au site Atlantico qu'Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, était "compatible avec la nécessité de reconstruire le courant politique du centre qui manque à la France".

"Alain Juppé a deux traits qui méritent considération. Il est le mieux placé de ceux qui considèrent qu'il est mieux de rassembler que d'opposer. Concernant les réformes qu'il propose, on peut avoir des débats, mais il est en situation de rassembler", a estimé M. Bayrou.

L'ancien Premier ministre "ne considère pas que c'est en exploitant les instincts et les divisions primaires que l'on va trouver une solution pour le pays. Nicolas Sarkozy a fait un autre choix, c'est l'expression d'une nature", a ajouté M. Bayrou. 

Bayrou appelle à une refondation du centre et de la droite

Selon le maire de Pau, "la voie qui permettrait à l'opposition d'être plus juste et plus efficace serait qu'elle s'organise en deux sensibilités. Le fait que l'on ait décidé de faire un pseudo parti unique de la droite et du centre a interdit à la droite d'être la droite et au centre d'être le centre. (...) L'organisation de ces deux expressions, l'une clairement à droite et l'autre clairement au centre, recréerait la possibilité d'une majorité bâtie sur le dialogue. Car sans dialogue, il y a explosion. C'est ce que l'on peut voir au PS aujourd'hui."

R.V avec AFP