BFMTV

Bachelot : « Pourquoi pas une mesure d’interdiction »

BFMTV
Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, a réagit à l’appel contre les dangers du téléphone portable.

La ministre de la Santé Roselyne Bachelot, invitée lundi 16 juin, a évoqué les craintes et les risques liés aux téléphones portables : « Je suis extrêmement vigilante et je suis satisfaite de voir que 20 grands scientifiques ont finalement relayé des mesures de précaution dont je parle depuis plusieurs mois. Précautions chez les jeunes, chez les adultes, et ces 20 scientifiques le reconnaissent eux-mêmes : nous n'avons pas encore en main des études véritablement fiables sur le danger des téléphones portables ».

« J'ai demandé que l'agence française de sécurité sanitaire environnementale et du travail compacte un certain nombre d'études internationales. Nous allons voir si ces études confirment le danger et, à ce moment là, pourquoi pas une mesure d'interdiction. Je ne m'interdis rien. En tout cas, les mesures de précaution, prenons les : téléphone avec un kit main-libre, avec le téléphone posé loin de soi, éviter de téléphoner dans les zones mal desservies par les émetteurs, éviter de téléphoner en marchant, attention chez les femmes enceintes, chez les jeunes enfants retardons le plus possible le fait d'offrir un portable... »

« Je demande aux responsables d'établissements éducatifs d'interdire le portable à l'école, de vérifier qu'il est interdit. Le principe de précaution pour le téléphone portable, il faut vraiment le mettre en œuvre ».

La rédaction-Bourdin & Co