BFMTV

Bachelot : « Ne pas interdire la cigarette en terrasse »

BFMTV
Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, veut poursuivre la lutte anti-tabac, notamment auprès des jeunes.

Jean-Jacques Bourdin : Le tabac : il se murmure qu'on pourrait un jour interdire de fumer sur les terrasses, c'est vrai ?

Roselyne Bachelot : Non, nous avons été très clairs dans ce domaine, il faut que les terrasses sur lesquelles on peut fumer respectent un certain nombre de configurations, c'est-à-dire avoir au moins une des parties, le toit ou une des parois, complètement ouverte pour permettre à la fumée de tabac d'être dissipée, pour permettre aux autres consommateurs de ne pas être victimes de tabagisme passif. Mais quand la terrasse est à l'air libre, permettons de fumer en terrasse.

Jean-Jacques Bourdin : En ce qui concerne la vente de tabac, vous allez interdire la vente de cigarettes sucrées ?

Roselyne Bachelot : Oui, les cigarettes sucrées constituent chez les adolescents 30% de la consommation de tabac et c'est avec ces cigarettes qui habituent à surmonter l'âpreté du tabac pour les premières cigarettes qu'ensuite on passe à des « vraies » cigarettes avec un taux en nicotine et en goudron beaucoup plus élevés. Ces cigarettes sucrées sont très dangereuses. Les études faites montrent que j'ai les outils juridiques pour interdire ce genre de produits et je vais donc effectivement les interdire.

Jean-Jacques Bourdin : Vous êtes Mme Interdiction ?

Roselyne Bachelot : Je suis Mme Ministre de la Santé, garante de la santé de mes concitoyens et quand il y a un produit dangereux, en particulier pour les jeunes, je me dois de faire de la prévention mais aussi quand c'est nécessaire, de l'interdiction.

La rédaction-Bourdin & Co