BFMTV

Arcangues : Guy et Jean-Michel seront finalement mariés... par un adjoint au maire

Le mariage de Jean-Michel Martin et Guy Martineau-Espel, sera célébré par un adjoint au maire d'Arcangues.

Le mariage de Jean-Michel Martin et Guy Martineau-Espel, sera célébré par un adjoint au maire d'Arcangues. - -

Sommé par l’État de marier un couple gay, le maire récalcitrant d'Arcangues a finalement accepté de sceller l'union. Mais ce n'est pas lui qui officiera, mais un de ses adjoints.

Le couple gay d’Arcangues pourra finalement se marier. Le maire de cette commune des Pyrénées-Atlantiques a toujours refusé de marier ce couple d’hommes. Ce n’est d’ailleurs pas lui qui officiera, mais un de ses adjoints, qui a accepté d’unir Jean-Michel Martin et Guy Martineau-Espel.
Le premier magistrat de la commune, sommé par l’Etat de célébrer ce mariage, n’en a pas pour autant assoupli sa position sur le mariage gay. « Après un tour de table où chacun a pu s'exprimer, un adjoint a fini par se porter volontaire pour célébrer le mariage Taubira », déclare la mairie dans un communiqué publié jeudi soir à l'issue d'une réunion entre le maire (divers droite) Jean-Michel Colo et ses adjoints, sans préciser l'identité de l'adjoint volontaire.

Le couple a porté plainte contre le maire

Jean-Michel Martin et Guy Martineau-Espel, en couple depuis 1997, ont déposé officiellement leur dossier de mariage le 17 juin à la mairie d'Arcangues. Fin mai, ils avaient averti le maire de cette commune de 3 000 habitants de leur projet d'union. Jean-Michel Colo, 60 ans, avait informé le 7 juin la préfecture qu'il refuserait, tant qu'il serait à la tête de sa commune, de marier des couples de même sexe. Face à ce refus de célébrer leur union, le couple avait finalement porté plainte mercredi pour discrimination auprès du procureur de la République à Bayonne contre le maire et ses adjoints qu'ils ont également assignés en référé.

Fermeture des commentaires|||

A la suite de nombreux dérapages et appels à la haine, nous avons fermé les commentaires liés à cet article. Pour plus de précisions sur les règles encadrant les réactions publiées sur RMC.fr, conformément à la loi, nous vous invitons à lire l'article 8 des conditions d'utilisation de nos sites.
Merci de votre compréhension. La Rédaction

Philippe Gril avec AFP