BFMTV

Alliance LR-UDI: 96 circonscriptions et 42 "primaires" pour les centristes

Jean-Christophe Lagarde

Jean-Christophe Lagarde - Miguel Medina - AFP

Le retour de l'Union des Démocrates Indépendants (UDI) dans le camp des soutiens de François Fillon, acté par la validation d'une alliance électorale avec Les Républicains (LR) le 7 mars au soir lors d'un bureau exécutif, ne s'est pas fait sans contrepartie. François Fillon cherchant à donner une image d'unité de sa famille politique, les centristes en position de force ont poussé leur avantage.

Ainsi, en plus des 96 circonscriptions originellement dévolues au parti de Jean-Christophe Lagarde, l'UDI a obtenu que ses candidats soient présents au premier tour des élections législatives dans 42 circonscriptions, en concurrence avec les prétendants LR. Le moins bien placé des deux candidats de la droite ou du centre à l'aube du second tour aura l'obligation de se désister en faveur de l'autre. Un dispositif curieusement baptisé "primaire" dans l'accord entre les deux partis.

Sur ces 42 circonscriptions, "quelques-unes sont gagnables", glisse le député de la Marne Charles de Courson, joint par BFMTV.com. Un bonus qui s'ajoute à la soixantaine de "circos" favorables à l'UDI pour les législatives. 

L.N.